Changer de regard.

Changer le regard sur le cancer, changer le regard sur la mort en quelque sorte. Pas une mort rapide, un accident, on est là et puis hop, on ne l'est plus..Non, la mort qui dure, qui fait mal, qui laisse des périodes de rémission, des bouffées d'espoir et puis qui revient à la charge.

Changer le regard sur la mort.

Oui, c'est nécessaire.

Pour tous ceux qui s'en approchent et qui ont besoin des autres, de ceux qui les aiment encore.

 

Et puis, on pourrait aussi changer le regard sur la vie.

La jeune fille qui a un cancer a peur de la réaction de l'homme qu'elle aime. Et elle finit par avouer sa maladie : "J'ai un cancer".

Changeons le scénario.

Elle n'est pas malade.

Et elle finit par lui avouer :"Je suis en vie;"

Ca pourrait paraître absurde mais ça ne l'est pas pour moi.

"Je suis en vie. Tu es en vie. Vous êtes en vie. Nous sommes en vie."

Est-ce que vous avez déjà dit ça à quelqu'un ? Est-ce que vous vous êtes déjà dit ça à vous-mêmes ? Je ne parle pas des mots mais de tout ce qu'ils contiennent. Si vous lisez ce texte, c'est que vous êtes en vie. Si je l'écris, c'est que je suis en vie. Changer le regard. Pas seulement sur la mort, le cancer, la douleur, la maladie, mais sur la vie. 

Je ne parle pas du travail, de la famille, des impôts, de la crise, des prochaines élections. Je parle de la vie. Je ne parle même pas de l'amour entre les gens. Ni du bonheur de voir grandir ses enfants. Je parle juste de la vie. Celle qui est en chacun de nous. Celle qui vibre sans qu'on sache pourquoi.

Il faut changer ce regard et peut-être même le porter pour la première fois. Ouvrir les yeux vers l'intérieur.

Nous pleurerons peut-être le jour où nous mourrons, si la mort nous en laisse le temps.

Avons-nous déjà pleuré en ressentant la vie ? Pas un bonheur évènementiel, pas pour une joie immense qu'un jour vient nous offrir, non, juste pour cette vie en nous, celle qu'on finit par ne même plus percevoir parce que ces évènements quotidiens finissent par nous faire croire que la vie est là...

On devrait apprendre aux enfants à pleurer d'amour pour la vie. Et qu'aucun adulte ne l'oublie jamais.

 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau