Colère

Un éditeur m'a répondu pour "Les Eveillés".

 

"Une maîtrise de l'écriture impressionnante, des qualités littéraires indéniables, certains passages d'un niveau exceptionnel...blablabla...mais un potentiel de vente insuffisant au regard des thèmes et de l'exigence des réflexions. Avis négatif"

 

Bon, ce qui veut dire que la littérature n'a pas pour vocation d'amener les gens à réfléchir mais à user de leur cerveau comme ils le font bien souvent devant la télé.

Du dégoût.

 

Aujourd'hui, on a appris qu'à la rentrée prochaine, l'enseignant qui va prendre la classe des CM1 n'a aucune formation et n'a jamais mis les pieds dans une classe. Il a par contre un master en biologie. La belle affaire !! Comme si ça prouvait ses compétences en pédagogie.

Un instituteur de l'école sera chargé par l'inspecteur d'être le tuteur-formateur de cet "enseignant" (avec des gros guillemets). Ce tuteur sera nommé par l'inspecteur et n'aura aucun droit de refus.

L'objectif inavoué pour le gouvernement est évidemment de fermer toutes les écoles de formation (IUFM) et de faire des économies. La formation sera effectuée par les enseignants eux-mêmes.

 

J'étais encore à l'école primaire quand j'ai décidé de faire ce métier. C'était une vocation, une mission, un engagement absolu. J'admirais mon instituteur de CM2, un homme remarquable. Je voulais faire comme lui. J'aimais son amour pour les enfants et son métier.

 

Je vomis sur ce gouvernement qui s'efforce de tuer tout ça. L'école privée a de beaux jours devant elle. Et moi je sens gonfler une colère immense.

 

Ca fait beaucoup en quelques jours.  

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau