Interview radio

Une invitation par Sylvia Depierre, à Chambéry, radio France bleu pays de Savoie.

http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-bleu/?nr=530ca70cd2a1e652eb25af28d8400ead&c32de0f5df0fb41a9291faf690cb6a18_container_mode=item&c32de0f5df0fb41a9291faf690cb6a18_container_tid=54947&c32de0f5df0fb41a9291faf690cb6a18_article_id=201546#

 

Un beau moment de partage, impressionnant quand on s'assoit devant le micro en sachant que c'est du direct. Un moyen de se rendre compte de la pression sur les élèves quand ils ont une évaluation...

Et puis ensuite, il suffit de se laisser porter par le fil.

blog

Commentaires (8)

Thierry
  • 1. Thierry | 03/03/2012

Bonjour Ant.
Merci pour les précisions, il me semble comprendre que votre parcours comporte également les étincelles des noirceurs. Je pense que le commentaire de la vie associé aux pensées sont des mises en ombre, une obscurité rapportée et que l'interdiction de toute évolution que ce "commentaire" génère est une condamnation dont l'individu est responsable. Il ne s'agit pas de culpabiliser mais de parvenir à observer ce fatras d'émotions. Cette prise de conscience contient en elle-même l'éveil possible. "Je ne suis pas ma douleur, je ne suis pas ma souffrance, je suis Celui par lequel toutes ces interprétations de la Vie transite." Je vous invite à lire mon autre blog, celui sur lequel je ne mets que des textes personnels et aucun article attrapé sur le Net. http://l-haut.blogspot.com/2012/02/la-vacuite.html
Au plaisir de vous lire.

Ant
  • 2. Ant | 03/03/2012


Bonjour Thierry,

Merci pour le regard que vous avez sur votre histoire, il relativise la mienne.
Merci pour ne pas en gommer l’ombre et laisser passer la lumière.
Merci pour la sincérité, la mise à nue.
Merci pour le respect de l'enfant.
Merci pour l’espoir.

Thierry
  • 3. Thierry | 02/03/2012

Pourquoi "merci" Ant ?...

Thierry
  • 4. Thierry | 02/03/2012

Hello Max ! Il faudra bien qu'un jour on se retrouve sur un salon, entourés de nos "fans" :))Là-haut, dans les sphères littéraires.

Ant
  • 5. Ant | 02/03/2012



MERCI

Max

Yeah !... Depuis des années il y avait bien l'esprit, les mots, le visage, mais pas encore la voix. Eh bien c'est fait : je viens d'écouter l'intégralité de l'émission de France Bleue, je t'y ai retrouvé comme au premier matin du monde, Thierry. Avec la formidable - et très curieuse - impression d'entendre quelqu'un que je connais depuis très, très longtemps, et surtout pas pour la première fois. C'est sans doute ça, l'effet tout là-haut !...

Thierry
  • 7. Thierry | 01/03/2012

Bonjour Claudine
Je suis très touché par votre message et je tiens à vous en remercier infiniment. Autant je me heurte à un refus de la part des éditeurs de publier mes textes depuis des années, autant ce témoignage me conforte dans cette certitude que de nombreuses personnes sont réceptives à ce que je cherche à transmettre. Ce blog en est la preuve et cette émission radio me le prouve également au regard des réactions qui me parviennent. L'Education Nationale ne forme pas les enseignants à cette mission, elle n'en est pas capable et elle n'a jamais compris que la part existentielle est bien plus importante que la part cognitive et ils ne sont pas nombreux les enseignants à parvenir à lutter et à dépasser ce carcan...Je ne changerai jamais ma façon de travailler. La Vie s'est chargée de m'enseigner ce qui se doit d'être transmis. Au plaisir de vous lire Claudine.

claudine
  • 8. claudine | 01/03/2012

hier, j'étais sur la route quand je vous ai entendu à la radio par hasard..et j'ai tout de suite été prise par ce que vous avez raconté de votre parcours...et hier soir j'y pensais encore...
je vais prendre le temps de visiter les pages de votre blog..mais sachez dès à présent que vous m'avez touchée au plus profond de moi et que j'aurai adoré avoir un instit comme vous, qui parle aussi bien de la vie...je ne suis pas une "intello" mais j'admire votre facilité à écrire.
j'aime la montagne mais je n'ai pas le même niveau que vous...
j'y emmène mon fils de 13 ans parce que je veux lui montrer que la nature est plus importante que tout mais j'ai peur qu'il ne se fasse rattraper par le quotidien ..il a un prof de français qui lui fait vivre un "enfer" et qui ne lui donne pas la passion de l'écriture, je trouve cela dommage parce que j'ai l'impression d'être impuissante face à l'éducation nationale...
sachez que vous m'avez redonné de l'espoir, n'arrêtez pas d'écrire...je vous souhaite bonne continuation dans votre vie.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau