La méditation

"Des hippies attardés ou hors du temps..."

Quel demeuré celui-là...

Bon, en tout cas, un raid à vélo, c'est très approprié aussi pour la méditation. Sept ou huit heures sur un vélo, la nature, la solitude, la simplicité des actes, le silence...Ah mais oui, il faut faut du courage selon la rumeur...

http://blog.syti.net/index.php?article=201

Le corps et l'esprit ne font qu'un, ainsi que l'âme qui est pour ainsi dire le lien entre les deux.

La tonalité de nos pensées et de nos émotions influencent directement le corps par l'intermédiaire des neuromédiateurs et hormones qui sont le liant entre le cerveau et le corps.

Si nos pensées et nos émotions ont une tonalité négative, nous produisons des hormones correspondant au stress, au mal-être (notamment le cortisol). Par accumulation excessive, ces hormones vont dérégler le fonctionnement de l'organisme, dégrader notre sommeil, et notre système immunitaire va être inhibé, nous rendant plus vulnérables au développement de maladies infectieuses ou d'un cancer.

Inversement, les pensées et émotions positives entrainent la production de neurotransmetteurs et d'hormones qui démultiplient nos facultés cérébrales et notre créativité (sérotonine, dopamine, endorphines), tout en renforçant notre système immunitaire et en synchronisant de façon optimale les fonctions de l'organisme.

Dans notre cerveau, les zones mentales (corticales), émotionnelles (limbiques), et physiologiques sont intimement interconnectées et liées par des échanges neuronaux permanents. C'est pourquoi les pensées formées dans le cortex exercent une influence sur notre organisme tout entier, par l'intermédiaire des zones limbiques et "reptiliennes" directement impliquées dans l'ensemble de nos processus métaboliques. L'influence de la pensée consciente sur le corps, et en particulier pour agir sur des aspects de notre santé, est donc déterminante.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau