Ma Maîtresse

Bon, j'ai fini mon onzième roman, relu, corrigé et envoyé à Numeriklivres.
Et ce matin, j'ouvre l'ordi, je lis, j'écris un article sur mon blog et là, d'un coup, sans prévenir, je ressens un vide immense...Un manque. Comme si j'avais été abandonné au bord de la route, un vieux chien dont plus personne ne veut. La conclusion est évidente : Ma Maîtresse m'a abandonné. L'écriture est partie chercher un autre compagnon de vie. Il faut absolument que je lui montre que je peux encore répondre à ses attentes, la combler de bonheur. J'ai besoin de sentir qu'elle m'aime encore un peu.
Jarwal le lutin, tome 5...Chapitre 1...
Je suis toujours là ma Maîtresse d'écriture. Ridé, courbaturé par des milliers d'heures de travail, implorant ta clémence et ta bienveillance, aimant jusqu'à la plus infime parcelle les mots que tu m'offres, les mondes que tu me proposes, les plongées sans fin, les états d'absence au monde et de présence en moi.
Je serai jusqu'à ma mort l'ombre de ta splendeur. Aussi dérisoires que seront mes histoires, je n'abandonnerai jamais mon amour pour toi.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau