Visite chez la Psy...

Deuxième séance :

"Puisque vous êtes engagés dans une formation professionnelle et que vous avez envoyé une demande écrite de démission, en quoi est-ce que cette situation vous est encore douloureuse ou anxiogène ? Si ous parvenez à vous projeter dans l'avenir, vous pourriez être motivé, positif, déterminé et en paix par rapport à votre passé. 

-Même si intellectuellement, je parviens à tirer un trait sur cette vie passée, il reste une part émotionnelle totalement insoumise et qui touche deux points : Moi, en tant qu'individu engagé depuis 32 ans dans ce que je considère être une "Mission." Mais, ça, c'est quelque chose qui me concerne et donc, c'est à moi d'y travailler. Mais il y a les enfants. Des milliers d'enfants qui n'ont rien demandé et qui subissent. Des milliers d'enfants qui vivent déjà des situations douloureuses, des violences familiales, des maladies, des séparations parentales...L'école devait rester un lieu de paix. Mais là, aussi, maintenant, c'est le chaos. Du grand n'importe quoi. Il n'y a plus aucun sanctuaire. Ni celui de la famille, ni celui de l'école. Et ça, vous voyez, et bien, c'est insupportable. parce que pour moi, toute ma vie professionnelle, j'ai voulu que ma classe soit un lieu de paix, de sérénité et de travail, de connaissances, de culture, d'ouverture, de développement personnel.  Aujourd'hui, si je devais retourner travailler, j'aurais honte de moi parce que malgré tout ce que je pourrais tenter, il n'y aura plus jamais, jamais, cette opportunité de bien-être.  Donc, je n'y retournerai pas. Quelle qu'en soient les conséquences. Mais cette émotion, elle me ronge, intérieurement. J'imagine mon inconscient comme une poubelle qui déborde et contamine la totalité de l'être. Comme ça n'est pas géré, digéré, assouvi, comme ça reste accroché en moi comme une tumeur et bien, mon corps se retrouve chargé de ce pus cérébral. Je sais le travail qu'il me reste à faire...Et j'y arriverai. Je veux devenir thérapeute et j'ai un cobaye à domicile. Il ne me quitte pas, il est toujours disponible. On s'entend bien. Oui, je me supporte encore. Parce que je suis persuadé d'avoir pris la bonne décision. Malgré tout ce que ça génère. "


« Aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l'a engendré. »
Albert Einstein


blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau