Rupture

Est-ce que le traumatisme engendré par le séisme, le tsunami et maintenant la propagation d'éléments radioactifs sont susceptibles de déclencher une rupture durable dans le processus de mécanisation de l'existence ?

Il ne s'agit pas d'un traumatisme identique à celui du 11 septembre. Rien à voir. Dans ce cas-là, tout ce que ça a apporté, c'est l'accroissement des dépenses militaires aux USA (enrichissement personnel des industriels et des actionnaires), extension des conflits armés, Irak et Afghanistan, exploitation des réserves de pétrole de l'Irak (enrichissement personnel des industriels et des actionnaires). Absolument rien de positif.

Ce traumatisme s'approche de celui du tsunami de Sumatra, à la différence essentielle qu'il touchait une région du monde dont le développement technologique n'avait rien à voir avec celui du Japon.  

Cette fois, il s'agit d'une puissance économique, technologique, financière considérable. Le désastre n'en est pas moins effroyable. La technologie se révèle même une menace plus grande encore que les forces de la Nature. J'espère de tout coeur que les techniciens qui sont sans doute entrain de se sacrifier parviendront à leurs fins...Et qu'ils ne seront pas oubliés ensuite.

 

Est-ce que ce traumatisme aussi terrifiant qu'inattendu, inimaginable dans son ampleur peut déclencher une rupture dans le fonctionnement des humains ?

 

Le séisme en Chine n'a laissé entrevoir ensuite aucun changement dans l'attitude des dirigeants chinois. Leur volonté de puissance et d'extension économique reste la même.

Qu'en sera-t-il du gouvernement japonais et de ce peuple ?

Est-ce qu'l y aura une remise en question fondamentale, métaphysique ou juste une volonté de tout effacer pour repartir de plus belle ?

 

Est-ce que le fait que le Japon, alors qu'il compte parmi les premières puissances économiques, puisse être aussi atteint dans son intégrité physique, morale, dans sa fierté aussi (et c'est un aspect fondamental de cette civilisation ) va déclencher une réflexion de tout un peuple sur son positionnement vis à vis de la Nature, du Vivant ? Et si cela se produit, est-ce que d'autres peuples pourraient se servir de ce changement pour changer de cap ?

 

Une rupture spirituelle qui engendrerait un autre rapport au monde, un autre fonctionnement économique, une idée de "décroissance" ou tout du moins l'établissement d'un équilibre durable dans notre exploitation de la Terre. Avec cet infini respect pour sa puissance. Et sa douceur.

 

I have a dream...

Commentaires (1)

Lajotte Françoise
  • 1. Lajotte Françoise | 17/03/2011

I hope it'lln't stay as a dream.
Françoise

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau