Savoir et comprendre.

Oh, bien sûr que les Japonais ont développé des savoirs technologiques impressionnants. Et ça leur sert à quoi aujourd'hui. A se porter secours avec des brouettes et des pelles. Avant de recommencer à utiliser des machines plus puissantes et à améliorer leurs savoirs pour recommencer à oeuvrer dans la même voie.

Sans toujours rien comprendre.

Le savoir est associé à l'homme. La compréhension est du domaine de l'être humain.

L'homme développe des technologies.

L'être humain associe le savoir avec la conscience.

Pas une conscience morale quand elle ne fait que répondre à des intentions coercitives mais une conscience unitaire.  

Une conscience qui prend en compte,non pas l'intérêt individuel au coeur d'un mouvement de masse, mais l'intérêt de l'univers du vivant au coeur des mouvements de masse.

La compréhension résulte de la conjonction du savoir et de l'être.

L'être unifié est celui qui maintient vivant en lui la conscience d'une appartenance à un tout et qui ne se soumet pas à des intentions individuelles servies par des mouvements de masse ou pire encore, qui est capable de créer des mouvements de masse pour répondre à des ambitions individuelles.

Ce qui revient à dire d'ailleurs que les politiciens sont des hommes et pas encore des êtres humains.

 

Les scientifiques, les politiciens, les industriels, les chimistes, les physiciens, les patrons du CAC 40...Des hommes possédés par leur savoir, une maîtrise particulière, un talent développé à l'extrême, une compétence inégalée, un potentiel exploité, des réussites sociales, des parcours remarquables dans le cadre d'une société vouée au savoir.

Et pourtant des hommes privés de toute forme de compréhension. Les architectes qui ont conçu ces villes japonaises qui viennent d'être englouties...Ils ont gagné combien d'argent en usant de leur savoir ? Ces physiciens qui ont mis au point ces centrales nucléaires qui menacent la planète entière, ils ont gagné combien d'argent ? Les bâtisseurs de ces monstres, ils ont gagné combien d'argent ?  Un savoir immense, des constructions pharaoniques, une élévation constante dans la matérialisation de leur savoir, un gigantisme au service du profit.

 

Dans une totale incompréhension de l'univers du vivant. Parce que pour eux, il s'agit d'un "environnement" et qu'ils sont au-dessus de cet environnement, qu'ils n'en font pas partie, que leur savoir leur a donné l'impression d'être plus puissant que ce Tout qui les accueille.

 

Juste des hommes.

Pas des êtres humains. Pas encore.  

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau