Se "Dé-penser"

 

Les yeux fermés, ne rien penser, se laisser couler, ne même pas penser à la musique, ne pas identifier les instruments, ne pas anticiper, juste être là, ignorer la mémoire qui commente la mélodie et libère les souvenirs, rien, juste être là, sans être le "moi", si une pensée survient se concentrer alors sur la respiration, suivre la houle, ne pas chercher à contrôler le souffle, juste le regarder intérieurement, l'aimer lui qui ne cesse pas, si la pensée s'accroche encore et qu'elle n'est qu'une pierre jetée dans l'eau du lac, alors accompagner cet air dans l'intégralité du corps, dans le courant du sang, visualiser chaque fibre, ne pas chercher à la nommer, ne pas l'identifier avec des mots mais juste vivre le ressenti, juste ce souffle en vous, cette paix immense, cette étendue océanique où vous flottez, loin de tout, juste en vous, le temps n'existe plus parce que vous ne savez plus le nommer, il n'y a pas d'heures, ni de secondes et puis, avec une délicieuse attention, discrètement, comme une vapeur invisible engloutie par le vide, il n'y aura plus de matière, vous vous en apercevrez dans l'incapacité de situer le moment où le processus s'est enclenché et vous ne pourrez vous empêcher de commenter la surprise, et puis le silence vous enveloppera, il n'y aura plus de matière, aucune pesanteur, un état inconnu, plus de corps, plus de contact avec vos habits, juste ce souffle libre dans lequel vous êtes, ce souffle comme un placenta qui bat, ce souffle qui vous respire et se nourrit de votre bonheur, la vie s'aime en vous quand vous baignez dans l'amour intérieur, cette euphorie tendre, la vie en vous qui vous aime et se réjouit. 

Commentaires (2)

Thierry LEDRU
  • 1. Thierry LEDRU | 28/02/2017
Merci à vous Isabelle pour cet élan enthousiaste.
Isabelle
  • 2. Isabelle | 28/02/2017
MERCI!!! c'est simplement MAGNIFIQUE! Merci pour ce moment d'Être... GRATITUDE

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau