Tablettes numériques

Un énorme gain de temps de travail.

Une organisation extrêmement simplifiée.

Un intérêt renforcé pour les enfants et même sur des tâches purement scolaires.

Une ouverture immense au regard de tous les sites accessibles.

Un contrôle déjà intégré dans la tablette.

C'est ce temps de travail qui me semble particulièrement intéressant car il offre d'immenses possibilités.

Développement personnel, méditation, créations artistiques, mise en valeur des talents personnels, une relation beaucoup plus saine avec l'enseignant étant donné que c'est l'ordinateur qui gère et cautionne les avancées ou les faiblesses, l'enseignant est un guide, pas un censeur...

Imaginons un logiciel de Français. les enfants écrivent une histoire et à chaque erreur, un en tête s'ouvre et renvoie l'enfant à une règle vue en classe. Il doit relire et se corriger. Tant que le mot reste en rouge, il ne peut pas avancer son texte. L'imprégnation grammaticale s'installera d'elle-même.

Imaginons un logiciel d'Histoire. les enfants doivent aller à la découverte de la révolution française. ils auront accès à des textes, des vidéos de films historiques, des peintures d'époque, des extraits de romans etc etc...Ils auront pour tâche ensuite d'écrire un résumé qui sera transmis aux autres élèves. L'enseignant finira la session en donnant un résumé commun mais chaque enfant gardera les données des autres et pourra y retourner. 

Toutes les matières pourraient de cette façon conduire l'enfant à construire ses connaissances par des recherches personnelles autour d'un projet commun.

Les évaluations elles-mêmes pourraient etre bâties sur le même principe d'accompagnement mais en limitant les aides disponibles. Une expression écrite n'offrira que des aides sur des tâches bien définies et dont le niveau d'exigence serait trop ardue. Les leçons communes déjà travaillées devront être gérées en autonomie.

 

Imaginons maintenant que ce temps dégagé par la mise en place, la gestion des matériels, l'organisation, (huit matières différentes au collège, huit cahiers, classeurs, livres, fiches, pochettes...Tout ça dans la tablette), que ce temps soit mis à disposition pour amener les enfants vers des situations existentielles : méditation, débats philosophiques, groupes de paroles, théatre, APEX (expression corporelle), l'école française serait considérablement transformée par une activité beaucoup plus riche, un partenariat entre les enfants, une relation beaucoup plus saine avec les enseignants, une prise en considération des individualités, des talents personnels.

Imaginons une comédie musicale : écrire des textes, imaginer un scénario, trouver des musiques, travailler une chorégraphie, regarder des films d'anthologie, travailler la mise en scène...

Imaginons l'écriture d'un album : trouver un scénario, faire appel aux dessinateurs les plus doués, écrire des textes, concevoir la mise en page, lire des albums divers...

Toute la problématique de maîtrise de la langue sera prise en charge, à des degrés divers, par la tablette. L'imagination des enfants sera libérée de toute pression, de toute compétition, le projet commun conduira chacun à oeuvrer à la performance de la communauté...

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau