Une phrase surprenante.

Un commentaire lu sur un site, un habitant de la région de Fukushima.

 

"La vie doit continuer. Les Japonais ne veulent pas paniquer pour quelque chose qu’ils ne maîtrisent pas. L’important, en dépit des drames, c’est d’être vivant."

 

On aurait plutôt tendance à penser que les individus sont amenés à paniquer quand quelque chose qu'ils ne maîtrisent pas survient... Dans l'inconnu, nous ne savons pas comment réagir étant donné que nous ne pouvons rien construire à partir de nos expériences. Aucun repère, aucune issue, il faut tout inventer sans savoir si les effets seront positifs. La panique survient parce que la pression liée à cet inconnu devient plus puissant que les actes eux-mêmes. Ca n'est évidemment pas la bonne solution...

 

Si on reprend la tournure employée par ce Japonais, la panique n'a aucune raison d'être devant l'inconnu. Puisqu'il n'y a aucune connaissance à utiliser et que tout est à inventer, il n'y a pas de risque de manquer le potentiel dont on dispose, de gaspiller l'expérience retenue, de faire valoir nos qualités, nos acquis. Il s'agit par coséquent de rester neutre devant cette épreuve et de la vivre avec détachement.

 

On peut envisager que la panique ne surviendrait que dans une situation connue devant laquelle l'individu perdrait pied en ne parvenant pas à user des ses acquis. C'est l'incapacité à profiter des expériences passées et à raisonner qui déclencherait la panique. La situation est connue et pourtant l'individu est débordée par ses émotions. D'où la panique. Ca n'est pas la panique qui interdit de trouver une solution mais l'incapacité à trouver une solution alors que l'individu dispose du potentiel nécessaire qui déclenche cette panique.

Surprenant et très révélateur de cet étrange détachement que je mentionnais précédemment...Ils ne paniquent pas justement parce que la situation leur est totalement étrangère. Ils n'ont rien à se reprocher dans cet abattement, cette consternation, cette stupeur. Alors, ils laissent passer les émotions.

 

Fascinant...  

Commentaires (1)

Lajotte Françoise
  • 1. Lajotte Françoise | 17/03/2011

Il semblerait qu'ils aient gardé quelque chose de l'essence de l'être, d'une sagesse ancestrale.
Françoise

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau