A quoi servons-nous ?

 "La suite de "hasards" nécessaires à l'apparition de l'Homo Sapiens sur Terre est tout simplement prodigieuse.

Tout d'abord, il a fallu que dans cet univers là (Cf. les explications de Léonard Susskind dans "le paysage cosmique") les 4 forces physiques fondamentales (gravité, électromagnétisme, interaction forte, interaction faible) possèdent des valeurs tout à fait particulières afin que la matière telle que nous la connaissons existe. Puis il a fallu que la constante cosmologique soit dosée avec une précision extrêmement fine pour que les systèmes galactiques et planétaires constituent des ensembles cohérents et suffisamment durables pour qu'un processus d'apparition de la vie se fasse jour. Et pourtant, le même Susskind n'est pas un prosélyte de l'Intelligent Design, bien au contraire il met ses lecteurs en garde contre toute interprétation anthropique de ses propos.

Ensuite, il a fallu que la Terre soit à une distance idoine de son étoile (à contrario de Vénus la fournaise) et possède une masse suffisante pour retenir son eau (à contrario de Mars la glacière stérile). La collision de la Terre au début de son existence avec une méga météorite, qui a donné naissance à la Lune, a également grandement facilité les choses (effets de marée, axe de rotation permettant l'existence des saisons). Il a enfin fallu, il y a 65 millions d'année, la venue d'une autre météorite qui a provoqué l'extinction des dinosaures, et l'essor des mammifères dont l'ancêtre commun était resté durant les 100 millions d'année de règne des sauriens à l'état d'un petit rongeur d'une dizaine de centimètres vivant terré dans les anfractuosités.

Bref, il a fallu une suite extraordinaire d’événements pour permettre l'apparition de notre espèce. Par la suite : pourquoi, parmi les primates, une fusion de la paire 2 s'est elle produite à un moment donné chez certains spécimen, pour conduire aux 23 paires présentes chez les hominidés (24 paires pour les singes) ?. 

Enfin, qu'est ce qui a bien pu pousser cette espèce à adopter un comportement évolutif, de la marche debout à l'apparition du langage, à l'apparition d'une conscience abstractive et conceptuelle (rites funéraires, arts figuratifs) en passant par la sédentarisation ?

J'ai tout de même du mal à assimiler cette suite d’événements incroyablement favorables à un pur hasard."

"Kodiak" : Sur le forum de ZEBRA CROSSING.


Je me suis dit parfois que la Nature avait besoin de l'Homme pour affiner sa Conscience d'elle-même. 

La fourmi, si on lui attribue une conscience (la nôtre n'est peut-être pas la seule "conscience" possible), a une conscience d'elle-même au regard de l'environnement limité de son existence. La baleine aura conscience d'elle-même dans un environnement océanique. L'aigle aura conscience de lui-même dans un espace aérien. 

Seul l'Homme a su expérimenter la conscience de lui-même au coeur de tous les environnements possibles. Jusque dans l'Espace. 
Je pensais donc que la Nature avait utilisé l'Homme pour parvenir à cette Conscience entière de sa Création. 

Mais en fait, c'est une hypothèse très prétentieuse. 

Comment, concevoir en effet l'idée qu'une Intelligence Créatrice aussi performante serait soumise à l'évolution d'une des espèces qu'elle a créées pour conscientiser sa propre existence ? C'est totalement absurde. C'est comme si j'attendais des écrits que je crée qu'ils révèlent ma propre Conscience...

Si j'ai su les écrire, c'est que j'avais déjà accès à un état nécessaire de réflexion au regard de ce qui est en moi et par conséquent, je disposais déjà de la capacité à me dissocier. Je ne suis pas depuis que j'écris. Le "Je suis" existe depuis l'instant de ma conception (et peut-être même avant, mais je n'en ai pas conscience...)

La Nature ne peut pas avoir eu à attendre l'apparition de l'Homme pour commencer à prendre conscience d'elle-même. On pourrait même penser sinon, que toute cette Création ne serait qu'un vaste chaos hasardeux généré par une entité n'ayant aucune conscience de ses actes, n'ayant pas conscience d'elle-même...

Je n'ose approfondir cette hypothèse...Mais, elle me hante...

La Nature serait un réservoir illimité de créations dont elle n'aurait pas conscience et dont elle ignorerait totalement les évolutions possibles...

Un cauchemar...

On ne sait pas où on va...On ne sait pas à quoi on sert...

Personnellement, ça ne me pose pas de problème personnel. C'est au regard de la Vie sur la Terre que ça me travaille...

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau