Anticiper la fin...(politique)

Je viens de lire sur ces derniers jours pas mal de documents économiques sur le pétrole et je me dis qu'en fait, le réchauffement climatique ne sera jamais vraiment combattu parce que la fonte des terres polaires va permettre l'exploitation de gisements énormes, inaccessibles actuellement.

Les multinationales, les financiers et leurs serviteurs politiques choisiront toujours la voie du profit.

Quant à la réduction des réserves de pétrole et le pic de décroissance, le mieux, c'est d'écouter Yves Cochet. Il sait bien de quoi il parle et quand on prend conscience des effets possibles, on réalise qu'on parle de l'avenir de l'humanité...

Voilà un roman à écrire....Un "Mad Max" version "écolo-survival"....ou un "Ravage" sur la fin des énergies fossiles...Tant que c'est de la fiction, ça va....

Une caractéristique de l'anticipation, c'est qu'inévitablement on s'en rapproche et en même temps, elle s'éloigne : si je prends l'instant T, 6 décembre 2015 et que j'écris un roman qui démarre le 6 décembre 2055, à partir de demain, on va se rapprocher de ce moment mais en même temps, si je me place à décembre 2055, je peux anticiper à partir de ce que j'ai écrit les 50 années suivantes, c'est à dire anticiper à partir de l'anticipation...Eh bien, à l'allure où l'humain détruit la planète, on peut anticiper qu'un jour, on ne pourra plus anticiper....Il y aura un point final. 

 

– 24 juillet 2011

yves cochet - pétrole et décroissance

Conférence débat enregistrée en Mai 2008
Durée : 1h45mn

Connu pour être un des seuls hommes politiques français spécialistes des questions liées au pétrole, Yves Cochet est président du groupe d’étude sur les pics pétroliers et gaziers à l’Assemblée Nationale.
Il explique ici le pic de Hubbert, c’est la courbe de production pétrolière qui a atteint / atteindra son maximum entre 2008 et 2015, puis décroîtra inévitablement, nous sommes certain que cela arrivera, la vraie question encore en suspens est quand exactement ?

Yves Cochet a aussi déclaré être pour la « grève du troisième ventre », c’est-à-dire pour la baisse des aides financières au troisième enfant. Pourquoi ? Car la courbe de production pétrolière est intimement liée à la courbe de la population humaine, on peut dire que c’est le pétrole qui a « dopé » la natalité grâce à tous les progrès technologiques qu’il nous a apporté ces 100 dernières années. Quand le pétrole sera moins abondant et donc cher, la population mondiale décroîtra, comment ? Il n’y aura d’après lui que 3 options possibles : Famines, épidémies ou guerres … Nous devons impérativement entrer en phase de décroissance afin d’amortir le choc que la fin du pétrole va provoquer.

Un homme politique au franc parlé rare qu’on aimerait voir plus souvent tant son discours est lucide …

Pic de pétrole et décroissance – Conférence débat d’Yves Cochet – partie 1

 

 

 

 

 

 

 

La décroissance est inévitable...Pas un choix mais une nécessité. Impossible de l'éviter. On ira vers "la simplicité volontaire" ou à la fin de l'humanité.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau