"Arrêtez le massacre"...

Rythmes scolaires : Arrêtez le Massacre !
( et aussi l’hypocrisie )

Benoît Hamon , le nouveau ministre de l’Education Nationale, a annoncé qu’il maintiendra la réforme ( tant décriée ) des rythmes scolaires.

Pourquoi le gouvernement tient-il tant à cette réforme ?
puisqu’on sait maintenant :


- qu’elle épuise les élèves ( suppression de la coupure du mercredi et augmentation du temps hebdomadaire passé en collectivité dans de mauvaises conditions ),
- qu’elle porte souvent atteinte à la sécurité des élèves ( elle oblige les communes à faire appel à du personnel incompétent pour s’occuper des enfants )
- qu’elle coûte très cher aux communes et aux parents et qu’elle crée des problèmes insolubles ( financement, locaux, personnels, transports …)
- qu’elle désorganise les écoles et nuit gravement à l’enseignement,
- qu’elle crée de profondes inégalités entre les écoliers au sein-même de l’école publique,
- que les activités n’ont dans la majorité des cas aucun intérêt faute de moyens et de personnels compétents,
- qu’elle pose bien d’autres problèmes encore ( prise en charge des enfants handicapés …)

Alors pourquoi donc s’accrocher autant à cette réforme ?

Pour trafiquer les chiffres du chômage en obligeant les communes à recruter massivement du personnel pour quelques heures seulement aux frais des parents d’élèves et des contribuables locaux.

Pour préparer le désengagement de l’Etat de l’éducation (dicté par l’Union Européenne ) en imposant un rôle « éducatif » aux communes à travers le « Projet Educatif des Territoires » (PedT) avant de leur confier la charge de rémunérer les instituteurs ( d’où augmentation des impôts locaux et inégalité totale de l’enseignement sur le territoire )

Pour constituer un vivier de personnels mobilisables pour le service minimum d’accueil dans les écoles afin de faire face aux grèves des instituteurs auxquelles le gouvernement s’attend lorsqu’il leur annoncera la perte de leur statut de fonctionnaires d’Etat.

Une idée généreuse pour les petits enfants, cette réforme ?
Plutôt l’Arnaque du siècle (et sur le dos des enfants)


Informez-vous et refusez que cette réforme s’applique chez vous !
Exigez l’abrogation du décret Peillon du 24 janvier 2013 !

Groupe Facebook « Rythmes Scolaires : Arrêtez le Massacre ! » ( plus de 5600 membres )
https://www.facebook.com/groups/609556085733767/
Forum « Vigilance Rythmes Scolaires » : http://vigilance-rs.clicforum.fr/index.php


C'est ce qu'on répète depuis maintenant deux ans.On peut ajouter:
_l'école privée bénéficie d'un avantage énorme en n'étant pas tenue d'appliquer cette réforme: incroyable "boulet" pour l'école publique !
_cette réforme conduit à moins de sport ou d'activités culturelles hors de l'enceinte scolaire du fait de l'amputation des horaires scolaires (exemple : un seul "créneau" horaire de piscine l'après-midi au lieu de deux)


Trouvé sur le net, témoignage d'une PE/



"Je t'invite cordialement à venir dans mon école à Paris afin de constater à quel point ce fameux périsco a pu désorganiser complètement mon école en moins de 7 mois!

NOus n'allons plus à l'école faire notre boulot non! Nous entrons dans la sphère du périsco en nous excusant presque d'y entrer (par contre dans l'autre sens, on ne se gêne pas!)

PLus rien n'est à nous, même plus la salle des maîtres où même notre cafetière a été cassée, les tasses envolées et le matériel squatté tte la journée pendant les heures scolaires (photocopieuse par ex)

Sans parler du matériel de motricité acquis chèrement pendant des années et dont nous prenions le plus grand soin....
En 7 mois, tout le gros matériel de gym a été cassé: toboggan, échelle, pont de singe etc
Poubelle!
Quand au petit matériel... cerceaux, balles, sacs de graines et j'en passe... Pffffuittt envolé!
C'est chouette de faire motricité en maternelle avec 4 cordes ou 3 ballons pour 30 élèves!
Excellent pour la socialisation en maternelle tu vas me dire...

NOus avions des vélos (300 euros LE vélo) il en reste la moitié...à peine, EN 7 MOIS!
Idem pour la chaîne hi fi, les CD, les dvd...
Sans compter qu'ils ont envahi la salle de motricité avec leurs armoires et qu'on ne peut même plus faire courir les petits sans que ce soit dangereux...

Excuse moi mais quand je vois tout ça, quand je repense avec quelle attention émue, on choisissait notre matériel pour les enfants, quand je repense aux séquences de motricité que nous faisions avant...
C'est bien triste pour...les enfants!

Nous nous heurtons toute la journée à ces "petits" dérangements... 10 fois, 20 fois, 30 fois... chaque jour...
et c'est juste insupportable."


blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau