Autodidacte

La formidable histoire de Milton Humason : il quitte l’école à 14 ans et finit par devenir astronome

Posté le 20th septembre 2010 Pas de commentaires

Et pas n’importe lequel…

Milton Humason est né à Dodge Center (Minnesota, Etats-Unis) en 1891. A 14 ans, ses parents l’envoient en colonie de vacances au Mont Wilson près de Los Angeles. Il est séduit par les lieux et réussit à convaincre ses parents de le laisser passer une année sabbatique pour rester à la montagne et trouver du travail.

Il n’est jamais retourné à l’école. Au lieu de ça il devient muletier. Son travail est de transporter du bois de la Sierra Madre jusqu’au Mont Wilson pour la construction de l’observatoire du Mont Wilson. Un énorme projet organisé par George Ellery Hale, un pionnier de l’astronomie.

En 1911, Humason se fiance avec Helen Dowd, la fille de l’ingénieur en chef de l’observatoire du Mont Wilson. Ils se marient rapidement après. Humason quitte son travail pour devenir contremaitre dans un ranch situé près de La Verne. Mais la montagne lui manque.

En 1917, Humason trouve une chance d’y retourner et d’impressionner son beau-père : il devient gardien (concierge) de l’observatoire.

Peu de temps après, l’observatoire propose un poste d’assistant de nuit qui consiste essentiellement à aider les astronomes qui en ont besoin pour manipuler le télescope et le dôme de l’observatoire. Humason obtient ce poste. Sa patience, ses compétences et sa diligence ont attiré l’attention de Hale en personne.

En 1919, face à de sévères protestations, Hale le nomme titulaire. Du jamais vu pour quelqu’un qui n’avait pas de Doctorat ni même de diplôme d’études secondaires.

Humason est resté à ce poste jusqu’en 1954

Milton Humason a fait des découvertes clé pour le développement de la cosmologie. Il a travaillé avec Edwin Hubble, puis avec Allan Sandage (protégé de Hubble), pour étudier le décalage vers le rouge de centaines de galaxies pour déterminer quelle était leur vitesse de récession (ou vélocité radiale). Hubble croyait (à juste titre) que la vélocité radiale d’une galaxie était liée à sa distance, une relation maintenant connue sous le nom de Loi de Hubble.

Mais ces galaxies lointaines avaient une luminosité très faible et étaient très difficiles à mesurer. Humason a développé des techniques pour optimiser les expositions et les mesures sur plaque photographique. Il a déterminé les vélocités radiales de 620 galaxies et a aidé à définir l’échelle de distance et l’âge de l’Univers. Une grande partie du succès de Hubble a été attribué aux mesures minutieuses de Humason.

L’Université de Lund en Suède lui a décerné un doctorat honorifique.

Il a découvert la Comète C/1961 R1 (comète Humason) et un des cratères de la Lune porte son nom.

D’après CSMonitor









 C'est en lisant le livre des frères Bogdanov, "le visage de Dieu" que j'ai découvert l'histoire de Milton Humason.

Ce qui me désole dans ce fabuleux parcours, c'est qu'aujourd'hui, le système éducatif interdit et même rend IMPOSSIBLE cette démarche. L'école et les diplômes sont la seule et unique voie. Cet homme était mû par une passion totale et elle lui a servi de moteur. Notre système éducatif nie la passion. Celui qui ne s'attelle pas à engranger une somme colossale de multiples connaissances ne pourra obtenir le sésame, le diplôme salvateur, il devra encaisser les milliers d'heures de cours dont il n'a que faire et il sera jugé sur sa capacité à se soumettre à cette déliquescence du bonheur d'apprendre. L'institution ne lui demande pas d'être heureux, elle lui impose d'être soumis mais malgré tout performant. C'est TOTALEMENT antinomique et il est évident que des milliers d'étudiants décrocheront et n'useront pas de leur potentiel, par dépit, par dégoût, par lassitude, par colère, par révolte. L'institution brise la passion. Elle se contente de former des techniciens, des grammairiens, des anglophones, des scientifiques, des architectes, des médecins... Combien parmi eux seront toujours aussi passionnés par leur domaine de prédilection ? Combien se seront perdus en cours de route ? Combien auront été dirigés de force dans une voie inédéquate ? Combien finiront par aller travailler pour "gagner leur vie" au lieu de la vivre ? 

Les USA possèdent encore cette capacité à reconnaître des talents dénués de diplômes. Ils sont quelques-uns à être sortis du lot par la force incommensurable de leur passion. Pour la France, c'est mort, fini, terminé, totalement exclus. Et les diplômés d'HEC et autres boutiques qui dirigent le pays sont pour beaucoup d'entre eux, des incapables à vivre. Ils savent juste gagner leur vie en menant ce pays à sa ruine. Une ruine existentielle tout autant que sociale.

  Je rêve de ce jour où les élections présidentielles compteront 90 % d'abstentionnistes.

Je rêve de ce jour où les idées d'Etienne Chouard seront reconnues.

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/

"N'oubliez pas

S'il faut retenir une chose de ce site, une seule, la voici :

 

Notre prison politique, la SOURCE de notre impuissance à résister aux scandales quotidiens, c'est notre Constitution, mais seulement parce qu'elle est mauvaise.

 

Elle est mauvaise chaque fois que ceux qui l'ont écrite avaient un intérêt personnel contraire à l'intérêt général.

 

Mais le même texte supérieur qui est aujourd'hui la source de notre aliénation pourrait être au contraire la source de notre émancipation, pourvu simplement que, à nouveau conscients et vigilants, nous reprenions le contrôle du processus constituant.

 

Donc, partout dans le monde, quelle que soit l'époque et quelle que soit l'échelle, pour protéger tous les humains CONTRE LES ABUS DE POUVOIR, seule une Assemblée constituante désintéressée, donc forcément TIRÉE AU SORT, sera un jour capable d'écrire une bonne Constitution.

Etienne CHOUARD

 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau