Charlie

« Moi ce qui me choque, c’est de faire ça le premier jour des soldes » – Nabilla

Charlie, je pense, aurait bien aimé cette dérision. 

Je suis comme tout le monde. Horrifié de ce qui s'est passé chez Charlie. Horrifié pour tous ces morts. Les familles. Le traumatisme. L'effroyable réalité dont on ne se remet pas. Horrifié que des gens qui armaient leurs mains d'un feutre puissent périr sous les balles. Horrifié que les policiers périssent dans l'exercice de leurs fonctions. Aucun mot, aucune parole n'enlèvera des coeurs de leurs proches cette insoutenable réalité de la mort de ceux qu'ils aimaient. Comme un cauchemar.

Mais........

Je ne considère pas Charlie Hebdo comme le symbole de la liberté d'expression. Il me suffit de voir leur acharnement contre Dieudonné par exemple (et il y en a d'autres ) ou alors c'est qu'il y a ceux qui peuvent bénéficier de cette liberté d'expression et pas "les autres"......Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi Charlie s'en prenait ainsi à Dieudonné. Et qu'on ne vienne pas me dire que cet humoriste attise les haines. Ca, ce sont les paroles de Valls et de TF1.

Je ne considère pas leurs caricatures comme de l'humour. Je ne peux pas rire de tout. Parce qu'il y a des gens qui seront blessés. Sans parler des fous qui garniront leurs fusils.

Alors c'est qu'il faudrait se taire ? 

-Non, mais agir avec discernement et j'ai toujours trouvé chez Charlie que leur discernement était inexistant et qu'ils aimaient surfer simplement sur la vague de la provocation. Je n'aime pas cet humour, je n'aime pas cette façon d'interpeler parce qu'elle participe à la stigmatisation, aux corporatismes, à la haine.....Et je n'arrive pas à comprendre qu'un journal, même satirique, puisse se résoudre à attiser les brasiers. J'entends dire que l'humour satirique désamorce. J'y vois davantage un camion de pompier déverser de l'essence sur les flammes.

Pourquoi est-ce que Charlie est bien plus connu que "Le 3ème Millénaire" ou "Nouvelles clés" alors que ces deux seules revues prônent la réconciliation, le respect, l'écoute, le partage, la connaissance de l'autre ?

La satire ne règle rien. Elle fait rire ceux qui ne sont pas concernés et qui n'ont pas envie de réfléchir davantage.

Oui, je sais, il y a des fous avec lesquels il n'est pas possible de parler. C'est une évidence. Alors, pourquoi en parler ? Puisqu'il n'y a aucune réponse à attendre. Où est l'intérêt ? 

Il y a des commentaires sur tous les réseaux. Et certains me hérissent. 

 

Je n'aimais pas ce que Charlie publiait mais je pleure infiniment la mort des hommes.

Qu'on ne vienne pas me dire que je n'ai pas de coeur, que c'est une honte et patati et patata. 

Je pleure comme tout le monde. Mais je pleure aussi pour l'incapacité des hommes à éteindre la violence en eux. Je pleure pour tous ceux qui sont morts aujourd'hui pour les mêmes raisons, partout dans le monde. Juste parce qu'il y avait des hommes qui n'étaient pas d'accord avec eux.

Je pleure aussi pour les enfants qui regardent ce monde et se demandent peut-être ce qu'ils font là........ 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau