Cirques et souffrances animales

Les animaux ne sont pas des clowns
Les animaux ne sont pas des clowns
 
Signez la pétition

 

Monsieur le Directeur du magasin Toys’r us de La Queue en Brie
Copie Monsieur le Maire de La Queue en Brie

Monsieur,

Cela ne vous aura pas échappé , nous sommes au 21ème siècle.
Il nous paraît bien loin le temps des jeux du cirque, des bêtes sauvages et féroces luttant dans l’arène pour leur vie face aux lances acérées des gladiateurs, eux-mêmes en proie à la même lutte. C’était il y a fort longtemps me direz vous et pourtant.

Plus de deux mille ans se sont écoulés et les mêmes bêtes sauvages - tigres, zèbres, ours, éléphants et j’en passe - continuent d’être données en spectacle.
Elles sont condamnées à une vie en cage ( de transport) avec juste un passage ( cage de passage) dans l’arène ( cage de présentation) le temps d’exécuter un petit numéro d’un autre âge devant des spectateurs qui ignorent tout de ce qui se passe en coulisses.

Savent-ils que pour le plaisir de voir un éléphant s’assoir sur un tabouret, cela représente une vie de souffrance tout simplement parce que sa morphologie ne le permet pas ? 
Savent-ils qu’au bout du bâton, le dompteur active un aiguillon comme une lame de couteau pour forcer l’animal à exécuter son numéro ? 
Que le dompteur contraint l'éléphant par une piqure derrière les oreilles, partie du corps très sensible, car très vascularisée, mais que les touristes ne verront pas ?
Que le tigre, ayant passé son cercle de feu, n'aura que sa cage exigüe pour seul avenir ?
Que pour le plaisir de voir un ours debout faire des claquettes, c’est une vie de misère derrière des grilles desquelles il dodelinera toute sa vie, soumis au stress et à l’ennui ?

N’avez-vous que la souffrance à offrir en spectacle à nos enfants ?
Évidemment non.

Pourquoi ne pas attirer vos clients et redynamiser vos ventes en innovant avec d’autres actions ?
Des saltimbanques, comédiens ( ce ne sont pas les intermittents du spectacle qui manquent), des challenges sportifs proposés aux enfants inscrits... que sais je encore !

Au 22 octobre 2017, 62 communes françaises, dont 15 de plus de 20 000 habitants, disent non aux cirques avec animaux.

Au nom des signataires de cette pétition, je vous en conjure, renoncez à l’implantation des cirques avec animaux sauvages sur vos parkings et dans votre commune. 

Respectons ces animaux, respectons-nous.

« Le degré d’évolution et la valeur d’une nation se reconnaît à la façon dont celle-ci traite ses animaux » Mahatma Gandhi.

 

Signez la pétition
 
Informez vos amis de ce combat citoyen.
Facebook
 
   Twitter   

blog

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.