Dans le territoire de l'amour (spiritualité)

Les gens qui disent que "l'amour fait mal" parlent de leurs difficultés à être dans le territoire de l'amour.

C'est comme les journalistes qui parlent des accidents d'avalanche en disant "la montagne a tué"...

Non, elle n'a rien fait d'autre que ce qu'elle fait souvent : des avalanches, des chutes de pierres, des crevasses, etc etc...

C'est l'homme qui a décidé d'être en montagne, pas la montagne qui est allée le chercher chez lui.

Pour l'amour, c'est pareil. Si on entre dans le territoire de l'amour, on respecte le lieu et on ne lui reproche pas les difficultés à y évoluer...Ce sont nos difficultés et non celles de la volonté du territoire.

L'Amour est un phénomène aimant, c'est une évidence. Il ne peut donc y avoir de souffrances en son sein qui lui soient attribuées. 

J'ai connu des galères mémorables en montagne et je ne lui en ai jamais voulu. J'étais responsable de mon engagement et je devais simplement m'adapter aux règles du lieu.

On ne meurt pas d'amour. On peut mourir par contre de notre souffrance à ne pas parvenir à vivre sereinement dans ce territoire dès lors que nous y introduisons autre chose que l'amour. 

C'est comme si je décidais de gravir le Mont-Blanc en sandales de plage.

Je serai responsable de mes pieds gelés tout comme dans le territoire de l'amour, je serai responsable de mes douleurs. Ou de mes joies. Le territoire, lui, il est toujours le même. Quoique j'y fasse. 

Je pense par conséquent qu'on ne peut pas perdre l'amour quand on le voit comme un espace. Sinon, ça signifierait que je pourrais perdre les montagnes parce que je ne suis plus en état physique d'y aller. Et ça m'est arrivé. Mais les montagnes, elles étaient toujours là, le territoire n'avait pas disparu et lorsque j'ai retrouvé mon intégrité physique, j'ai pu de nouveau entrer dans ce territoire...

On peut perdre la capacité à vivre dans cet espace mais il ne disparaît pas. C'est impossible.

D'ailleurs, Nathalie et moi, on est très solitaires et les rencontres qu'on fait en montagne donnent très souvent de beaux moments. Pour une raison très simple : à ce moment-là, nous sommes tous insérés dans cette dimension de l'amour du lieu et c'est cela qui nous rapproche. Je pense donc que pour rencontrer l'amour, il faut déjà s'inscrire, à chaque instant, dans l'espace de l'amour.

Et il est partout et tout le temps. Si de notre côté, nous sommes dans un espace de colères, de peurs, de regrets, de jalousies, de reproches, de fascinations, de soumissions, d'harcèlements, d'exigences, de compromis, de concessions et tous les tourments que nous portons en nous, il n'est pas juste d'en accuser le territoire de l'Amour. 

Si je vais avec un sac à dos lourd et volumineux en montagne, il serait ridicule que je dise que la montagne est vraiment trop raide...

 

10402635 10206650360470791 1532683691559543486 n

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau