De l'enfant à l'adulte.

L’image contient peut-être : ciel, montagne, nuage, neige, nature et plein air

 

Jarwal le lutin :
« Dans votre monde, lorsque vous naissez, vos parents ont peur pour vous et vous transmettent inconsciemment cette émotion profonde. C’est la peur de la mort et elle prend le pas sur l’amour de la vie. Vous allez apprendre avec cette peur et elle vous poussera inconsciemment à vous détacher de la Vie jusqu’à croire que vous êtes différents, meilleurs, insignifiants, bêtes, intelligents, paresseux, courageux, forte tête, soumis, rebelle, rêveur, que vous êtes votre nom, votre image, votre réputation. Tout cela peut exister effectivement mais tout cela vous éloigne de la source, tout le drame est là. Vos conditions de vie ne sont pas la Vie et dès que vous êtes coupés de cette Vie, vous vous contentez d’exister. Et c’est un effroyable gâchis. C’est comme si vous vous intéressiez à l’Océan en vous préoccupant uniquement d’une des gouttes d’eau qui le composent. Vous ne connaîtrez alors jamais l’Océan et vous n’aurez qu’une vue parcellaire de la Vie. Ce qui manque à votre Monde, c’est la capacité à vous élever.»

 

Cette semaine, Rémi et Léo, les deux frères, sont montés au Mont-Blanc, par les Trois Monts (Tacul/ Maudit/Mont-Blanc). Piolets, crampons et skis, puis descente par la Face Nord à travers le dédale des crevasses et des séracs.

Des souvenirs pour une vie entière et pour nous, parents, ce bonheur d'avoir su transmettre cette amour des montagnes, le goût de l'effort, la volonté, l'engagement, la détermination, la conscentration, la connaissance de soi. Le désir de "s'élever", toujours plus haut, de s'explorer en usant des montagnes et de leur beauté. 

Bien sûr que nous étions "tendus" et impatients d'avoir de leurs nouvelles. On sait ce qu'il en est là-haut et les risques encourus mais nos peurs, nous les avons gardées car sinon, il aurait été absurde lorsqu'ils étaient enfants de les avoir emmenés en altitude. Il aurait été tout aussi absurde de "charger" les garçons de nos inquiétudes. Nous les avons encouragés, connaissant parfaitement leur entraînement et l'exigence de leur préparation. Ils sont eux aussi intégralement végétariens, ils connaissent les bienfaits du jeûne, ils courent en montagne aussi souvent que possible. Une hygiène de vie intégrale, une hygiène spirituelle qui nous comble de bonheur. 

Transmission des valeurs validée.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau