De la culpabilité à l'engagement.

11329841 662127523933845 7528090030026707575 n

https://culturedocumentee.wordpress.com/ 

 

Il convient de faire la distinction entre le sentiment de responsabilité et le poids de la culpabilité.

Il ne s'agit pas de culpabiliser les populations à mon sens car la culpabilité génère un retrait, une fuite, un abandon...Pour se protéger et ne pas souffrir davantage. Il convient plutôt à mon sens d'alerter, d'informer, de lancer un questionnement moral en chacun, une observation des comportements. C'est là que pourra s'ouvrir la conscience d'une opportunité de transformation. je n'étais pas conscient de tout ça il y a quelques mois encore....Et j'en tire les conclusions...Afin de passer aux actes.

Je ne veux pas utliser le terme de "complice" dans cette situation désastreuse...Je préfère l'expression : "victime de mon ignorance". Mais je suis responsable de cette ignorance et donc il ne tient qu'à moi de l'effacer. Là, j'entre dans une dynamique de transformation alors que le "complice" serait juste condamné à la vindicte populaire et en voudra à tout le monde....

Là où je parle d'ignorance, ça n'est justement pas dans la connaissance de ces situations effrayantes mais dans les CAUSES. Tout le monde a déjà vu et lu des informations sur la famine à travers le monde.

Nous faisons partie de ces causes, nous en portons une part au regard de nos modes de vie. C'est là qu'il y a une conscience à développer. 

C'est cette ignorance là qu'il faut réduire, réduire encore non pas en "matraquant" les personnes qui pourraient ne pas être au courant de ces situations mais en les amenant à observer leurs comportements et à expliquer en quoi ces comportements ont des effets sur la faim dans le monde. Il suffit de demander aux gens s'ils sont conscients que le régime carné est responsable de la déforestation, elle-même responsable de la famine dans le monde...Et voir les réactions....Quand vous achetez une tranche de viande chez le boucher, vous contribuez au développement de cette activité et à ses effets néfastes sur la planète...Cet achat multiplié par 10 millions de personnes en France, par jour, par 200 millions de personnes par jour en Europe, par 1 ou 2 ou 3 milliards par jour dans le Monde... Quand les actes de chacun sont à l'image de tous et que cette unité est néfaste, il faut rompre la chaîne. Maillon par maillon...  

 Il y a un manque énorme d'informations....Mais si les réseaux sociaux deviennent un tribunal de justice au lieu de s'en tenir à un support d'informations réelles, on perd une chance éventuelle d'amener des individus à réfléchir...Il s'agit donc pour moi d'agir selon ma conscience et mon niveau d'informations. Et de le partager, non pas comme un exemple, mais comme une ouverture.

Juste une main tendue. Et pas un poing fermé. 

Mon engagement n'est exemplaire que pour moi dès lors qu'il répond à mes convictions.

Je sais bien, tout comme cela se passait dans ma classe, qu'on n'apprend rien à ceux qui se sentent "attaqués". On ne leur apprend que l'opposition. Et tout est perdu.  

Il est délicat d'informer. Cela doit rester dépourvu de toute intention autre que la connaissance. Toute intrusion dans le comportement d'autrui est la négation immédiate de son implication volontaire et bienheureuse. 

Il ne s'agit donc pas de "forcer" les gens à changer de comportements en les culpabilisant, en les plongeant dans la honte, en les humiliant...

Il s'agit juste d'informer. Rien d'autre. 

À chaque individu de s'en servir. Ou pas. Nous ne sommes pas égaux au regard des conditionnements que nous avons subis. Il sera très long pour certains de s'en défaire. Nous ne démarrons pas tous au même niveau. Et il est d'autant plus admirable à celui qui doit tout désapprendre de s'engager dans cette voie. Faire appel à la responsabilité de chacun n'est en aucune mesure une volonté de leçon de morale ou de culpabilisiation. Se perdre dans une telle dérive nous rendrait responsable de l'échec de toute ouverture de conscience...

Thich Nhat Hanh n'est pas un donneur de leçon. C'est un homme qui applique à lui-même les leçons qui le concerne et qui les partage. Un homme de coeur. 

 

 

 

 

 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau