FCPE

J'en connais un paquet de parents d'élèves qui vont déchirer leur carte d'adhérents FCPE parce qu'entre les directives de la hiérarchie et les réalités sur le terrain, la marge a la taille d'un gouffre.

http://www.lamarseillaise.fr/alpes/education/20404-une-reforme-qui-met-a-malle-principe-degalite

La FCPE 04 s'est montrée très critique à l'égard de la politique éducative du gouvernement "socialiste". PHOTO M.T.

C’est jeudi dernier que s’est tenue l’assemblée générale de la FCPE (fédération des conseils de parents d’élèves) des Alpes de Haute-Provence. Une assemblée générale qui a été suivie d’un débat concernant la réforme des rythmes scolaires.

Une réforme qui pour le président départemental de la FCPE 04 Éric Vuoso est « imposée sans concertation avec la communauté éducative et sans faire appel à l’intelligence collective ». Une tradition inaugurée sous les deux législatures précédentes que le gouvernement actuel ne semble pas vouloir remettre en cause.

Les différents intervenants ont pu faire valoir que cette réforme suppose un « détricotage » de l’institution scolaire en ce que la frontière entre temps scolaire et activités périscolaires deviendrait floue. En outre, les parents d’élèves de cette association ont souligné « l’amorce d’une marchandisation de l’école et d’une mise en concurrence des établissements » en sus de « l’accentuation de l’inégalité de l’offre éducative sur le territoire ».

Et de conclure : « L’intérêt de l’enfant doit être remis au centre du débat, alors que l’on assiste à des pourparlers plus motivés par des aspects financiers que pédagogique. Nous entrons dans une ère de mise en concurrence des territoires. Nous risquons d’assister à des écarts croissants en terme de qualité des prestations proposées dans le cadre péri-éducatif entre les communes riches, disposant d’infrastructures et de professionnels de l’accompagnement culturel et sportifs et les communes moins bien dotées ».

Enfin, les membres de la FCPE 04 ont pointé « le désinvestissement de l’État et le glissement des compétences vers les collectivités locales ».

Concernant le bilan moral de la FCPE 04, les membres de cette association de parents d’élèves se sont satisfaits du soutien aux écoles en lutte contre les fermetures de classes, les suppressions de postes et la disparition des professionnels du RASED : « Un agenda particulièrement chargé », ont-ils commenté.

De même, les parents d’élèves de la FCPE 04 ont souligné le rôle joué par leur organisation dans le lancement d’alertes sur les dangers qui menacent les principes de l’école publique, tels que le droit à l’égalité, la gratuité de l’enseignement, l’accueil des élèves en difficulté ou en situation de handicap.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau