Hommage aux Eclaireurs

J'adhère intégralement mais ce qui me déplaît quelque peu dans ces "personnes" agissant dans la connaissance de soi, c'est qu'elles reformulent simplement tout ce que Krishnamurti a écrit il y a cinquante ans et j'aimerais les entendre le dire. En soi, ça n'est pas si important, ce qui compte, c'est le contenu et le fait que les auditeurs ou lecteurs s'engagent dans une réflexion existentielle. Oui, d'accord. Mais en quoi, cet hommage à Krishnamurti viendrait affadir leur discours ? En rien....Et ça serait même un moyen très puissant d'indiquer aux gens que ce travail sur la conscience est un chemin parcouru depuis bien longtemps, bien avant Krishnamurti lui-même, évidemment et qu'il n'y a aucune "honte" ou inquiétude à avoir quant à la difficulté que cette voie représente...Nous ne marchons pas dans les pas de grands "Maîtres" mais nous savons qu'ils ont laissé des traces... Et je tiens à respecter ces traces....Tout ce que j'écris moi-même porte le souvenir de ces traces, des chemins empruntés par des "Maîtres". Je n'ai rien inventé mais j'ai utilisé des balises anciennes, comme des phares sur l'Océan. L'itinéraire de mon navire n'est pas celui des Maîtres. Le sillage qu'ils ont laissé est juste une indication mais ce liseré qui ne s'efface pas est un appel vers le large. Comment pourrais-je avoir l'arrogance de dire que j'ouvre l'Océan à moi tout seul ? Aucun marin n'avance aujourd'hui en aveugle sur l'Océan de la conscience. Il y a eu beaucoup d'explorateurs avant nous. Les "Eclaireurs"...J'aime bien cette métaphore. Partir en avant et baliser le chemin. Il y a de nouveaux Eclaireurs aujourd'hui : ceux et celles qui cherchent à associer la physique quantique avec la conscience cosmique. Nous entrons dans une nouvelle dimension.....Mais si la connaissance en est à ce point, c'est qu'il y a eu d'autres Eclaireurs...On ne découvre jamais une terre nouvelle sans avoir au préalable traversé des territoires connus....

 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau