Je suis un obscurantiste

Je suis donc un "obscurantiste" puisque j'approuve intégralement le mouvement de pensées et les actes du mouvement collapsologue ou survivaliste. 
J'aimerais juste bien comprendre comment les collapsologues qui construisent leurs réflexions sur des données scientifiques compilées depuis plus de trente ans peuvent être accusés d'obscurantisme...
Et quel est l'intérêt d'accuser de la sorte des individus qui cherchent à établir des fonctionnements dont le seul but est de préserver la biodiversité, de pérenniser l'ensemble du vivant et de faire en sorte que l'humain y trouve une place ...?
Comment peut-on d'ailleurs considérer au regard de l'histoire récente de l'humanité et de son expansion dévastatrice que l'obscurantisme se trouve du côté des collapsologues ?

 

66530927 425922091597282 6675970626575925248 n

J'ai donc cherché à comprendre.

J'ai compris...Il suffit de chercher un peu...Ce journal appartient à la pshère médiatique de BFMTV : Christophe Barbier, Alain Weil, tous les deux soutiens inconditionnels de Monseigneur Macron....Le journal survit grâce aux subventions de l'état (et donc, nous, par conséquent...)...

Il faut bien comprendre que le mouvement "survivaliste ou collapsologue", prône ouvertement une décroissance immédiate, une désobéissance civile quand elle est nécessaire, une autonomie la plus grande possible, le boycott de toutes les multinationales agro-industrielles, l'émergence de communautés solidaires, le rejet de tous les mouvements politiques, l'anticipation sur un chaos social et les moyens d'y survivre, la mise en lumière de toutes les malversations financières, économiques, éducatives, médiatiques, le rejet du système électoral, l'émergence d'une démocratie participative etc etc...

Rien qui ne soit acceptable par aucun gouvernement occidental. 

Je suis donc, avec tous les autres survivalistes, un complotiste, un conspirationniste, un obscurtantiste malgré les centaines de livres, documents, documentaires lus et compilés, des études menées par des scientifiques de tous bords, des économistes, des sociologues, des paléoclimatologues, des philosophes... Ils ne sont tous que des obscurantistes.

C'est effrayant.

Je n'ai aucun espoir au regard de la sphère politique.

Je n'en ai qu'envers la population elle-même. Celle qui ne veut plus vivre comme des moutons qu'on mène à l'abattoir.

Macron moutons

"En février 2019, l’hebdomadaire est repris à titre personnel par Alain Weill, le président d’Altice France et fondateur de NextRadioTV (BFM, RMC…). Sa société propre, News Participations, détiendra 51 % du capital, le solde restant dans les mains d’Altice, maison mère de l’opérateur télécoms SFR44."
"Selon un rapport de la Cour des comptes publié en février 2013, L'Express a reçu plus de 6,2 millions d'euros par an d'aides directes de l'État de 2009 à 2011, soit 23 centimes par exemplaire diffusé56. Un rapport de l'Assemblée nationale sur l'économie de la presse publié en 2012 avance lui le chiffre de 7,6 millions d'euros de subventions sur la seule année 201157.

En 2016, le magazine L'Express a bénéficié de 661 285 euros d'aides du ministère de la culture (59 331 euros d'aides au portage et 591 954 euros du Fonds stratégique pour le développement de la presse), dans un contexte où le groupe SFR Presse a bénéficié d'un total de 7 023 429 euros d'aides cumulées. A cette somme, il faut ajouter les 237 705 euros d'aides reçues de la part du Fonds pour l’innovation numérique de la presse (de fonds mis en place par l'entreprise Google pour éviter un système de rémunération de la presse pour les articles cités dans Google News)58. Au total, cela représente 898 990 euros d'aides pour un chiffre d'affaires en 2016 de 121 312 000 euros59."
"Directeur de la rédaction : Christophe Barbier, ancien directeur du service politique et directeur adjoint de la rédaction ; il a été nommé directeur de la rédaction en août 2006."

 

blog

Commentaires (2)

Thierry LEDRU
  • 1. Thierry LEDRU | 17/07/2019
Bonjour
Je repensais hier soir à cet article et il y a quelque chose de positif dans ce fatras journalistique, c'est de voir à quel point le mouvement "collapsologue" inquiète la sphère gouvernementale, ce qui reflète justement de la justesse des idées. Il convenait donc de mélanger ce mouvement à toutes autres pensées "subversives", à créer un amalgame afin que la peur d'être assimilé à des "déglingués" rebute ceux et celles qui seraient tentés de franchir le pas. Ils ne sont pas encore très nombreux les "rebelles" à la pensée dominante. Mais ça viendra. Je me réjouis en tout cas que ça empêche quelque peu de dormir tranquille le roi et sa cour. Qu'ils continuent à s'acharner, ils nous font de la pub...
Joir de vivre
  • 2. Joir de vivre | 17/07/2019
Excellent article ! Je suis une obscurantiste aussi !!
Mais la part de la population qui ne veut plus vivre comme des moutons réussira t elle a entrainer les moutons ?
Bien à vous

Ajouter un commentaire