KUNDALINI : réflexions diverses.

 

Kundalini web 1

SUR LE TANTRISME

Avec "KUNDALINI" j’ai souhaité écrire un roman intégrant le Tantrisme, la sexualité sacrée, la pleine conscience et tous les éléments associés à cette philosophie.

Je souhaitais traduire le choc existentiel que représente la découverte de ce potentiel en nous puis les étapes de son exploration.

Je me suis donc servi de mes lectures, de mes réflexions personnelles et de la vie quotidienne avec la femme que j’aime depuis trente ans. Notre couple est notre guide et son évolution nous sert de balises.

SEXUALITÉ

La sexualité ne mène pas nécessairement au Tantrisme mais le Tantrisme explore inévitablement la sexualité. Elle n’en est pas pour autant le tuteur. C’est un élément. Ce qui importe, c’est l’exploration de la pleine conscience.

L’Occident a fortement limité le Tantrisme, dans l'esprit du "grand public", à des pratiques essentiellement sexuelles tout comme elle a limité le Kamasutra à un catalogue de postures. Tant mieux si des adeptes y trouvent leur bonheur mais le champ d’investigation des philosophies orientales comme celle du Tantrisme ou de l’Hindouisme, des Upanishads, des textes védiques, du Tao, du Zazen et d’autres encore est bien plus vaste que la zone génitale.

On n’est pas tantrique uniquement sous la couette mais tout le temps en fait. C’est du moins l’objectif que je me fixe.

PLEINE CONSCIENCE

L'intention est une projection temporelle qui vise un objectif. Ce qu’elle vise est forcément une projection dans l’avenir.

Cette volonté ou cet espoir de l’intention, quand elle devient obsessionnelle, peut priver l'individu de la conscience de l'instant.

La pleine conscience, quant à elle, n'a pas d'intention prioritaire qui serait hors de l'instant. Il s'agit finalement de ne rien vouloir et de s'appliquer à saisir ce qui est là jusqu’à ne plus avoir besoin de le vouloir...

L'objectif est d'établir la paix intérieure et donc d'éliminer tout ce qui contribue à perturber cette paix déjà existante. La paix intérieure est un état naturel. C’est le mode « dénaturé » de nos existences qui couvre de son vacarme cette paix originelle.

CONCENTRATION ET ATTENTION

La pleine conscience développe l'attention aimante. C'est à dire la capacité à être concentré sur soi et simultanément à être dans une totale attention envers l'autre. Il ne s’agit donc pas de passer d’un état à l’autre et donc d’un individu à l’autre mais de créer un espace dans lequel les deux états fusionnent.

La concentration est un retour sur soi, un effacement volontaire de toute intrusion extérieure et la focalisation des pensées dans un cadre restreint et ciblé.

L'attention, au contraire, est tournée vers l’environnement. Il s’agit de saisir tous les éléments nécessaires à la vie extérieure, qu’ils soient bénéfiques ou menaçants, quotidiens ou inattendus.

L’attention aimante est une entité qui ne peut se développer qu’au cœur de l’amour. Elle consiste à relier la concentration sur soi avec l'application bienveillante envers l'autre. J’y vois deux flux générés par chaque individu et qui se nourriraient mutuellement pour s’étendre, se renforcer, s’élever, rayonner.

Je suis concentré sur mes sensations, mes émotions, mes pensées, mon souffle, l’énergie de mon corps et je suis au même instant dans une attention totale envers la femme que j’aime et envers tout ce qu’elle m’offre. Comme il en est de même pour elle, il se crée en nous un circuit énergétique interne, une boucle qui nous relie.

Il arrive que cet état particulier de pleine conscience devienne une forme de méditation partagée.

ORGASME

On pourrait penser que l'objectif de l'orgasme représente le sommet de l’étreinte amoureuse mais la quête de ce sommet si elle n'est pas conscientisée dans sa démarche privera l'individu des bonheurs à saisir sur le chemin.

Il est même possible que cette obsession du sommet orgasmique conduise à l'épuisement avant la dernière pente et que les cieux soient inaccessibles. Ou qu’ils s’offrent bien trop rapidement et en soient décevants.

L'intention génère une pression et la pression est incompatible avec l’intensité et la beauté de l'étreinte amoureuse.

L’orgasme génital est un état explosif alors que l’orgasme tantrique est un état de conscience modifiée qui conduit l’individu à un état orgasmique durable, intégral et non limité aux zones génitales et érogènes.

C’est également un état multi-orgasmique, pour la femme et même pour l’homme.

Pour l’homme, l’éjaculation n’est pas le summum de cet orgasme et cet orgasme peut même être vécu sans que l’éjaculation survienne ce qui contribue à cette possibilité multi-orgasmique pour lui et sa partenaire.

La rétention spermatique est un processus connu dans le Tantrisme. En Occident, l’homme croit que l’éjaculation est nécessaire à l’orgasme. Le Tantrisme enseigne autre chose. Et il n’est pas possible avant de l’avoir vécu d’imaginer la puissance émotionnelle et corporelle de cet orgasme intégral dans lequel l’énergie de l’éjaculation est inversée et diffusée dans l’organisme.

Rien n’interdit pourtant l’éjaculation mais elle sera pleinement conscientisée et donc volontairement déclenchée, non pas au terme d’une excitation enivrante, mais dans le cadre d’une attention constante. Il ne s’agit pas de « s’abandonner » à l’éjaculation mais de se servir de son énergie dans une maîtrise bienheureuse. Cet orgasme-là est « hors cadre » et la plupart du temps simultané…C'est un orgasme de couple avant d'être un orgasme individuel. 

MASSAGE

Dans le cadre de cette sexualité de pleine conscience, le massage intégral représente une voie exquise. C’est là que peut s’établir, au niveau des corps, l’osmose entre la concentration et l’attention.

La concentration s’applique autant à l’individu massé qu’à l’individu masseur.

Pour le massé, il s’agira de suivre minutieusement le travail des mains sur son corps, de se concentrer essentiellement sur la zone massée, d’en apprécier chaque instant mais dans une absence de pensées la plus totale. Il ne s’agit pas de commenter le massage reçu à haute voix ni même intérieurement mais d’entrer dans une conscience corporelle si aiguë que les mots et les pensées en deviennent inutiles.

C’est un état méditatif qui s’ouvre.

Pour le masseur, il s’agira de s’extraire de ses pensées et de s’appliquer au travail de ses mains tout autant qu’à l’énergie qu’elles diffusent. Ça n’est pas un massage thérapeutique mais un massage aimant et par là-même, il en devient thérapeutique.

Lorsque la concentration de l’un et l’attention de l’autre fusionnent dans la plénitude délivrée par le massage, c’est une étreinte amoureuse asexuée qui prend forme. Il n’y a pas de zones prioritaires, érogènes ou autres, aucune zone oubliée ou rapidement délaissée.

Cette fusion énergétique est si forte qu’il arrive parfois qu’on en vienne à se demander le lendemain qui a massé et qui l’a été.

Le Tantrisme, c’est cela, pour moi.

Une attention aimante envers l’autre et une concentration en soi des effets de cette attention. Concentration qui en vient aussitôt à nourrir l'attention. C'est là que peut prendre forme cette boucle énergétique qui parcourt simultanément les deux êtres qui s'aiment. 

De l'apparition de cette reliance naîtra le désir d'être dans le Tantrisme en permanence, dans tous les actes de la vie. Dans la pleine conscience et la compréhension du réel.

Humble, curieux, enthousiaste, aimant, tendre, respectueux. 6270b1f0e08af01e3679b827f3508e41 l

 

blog

Commentaires (2)

Thierry LEDRU
  • 1. Thierry LEDRU | 09/02/2019
Bonjour Philippe
Très heureux que cet article vous parle et résonne en vous. Ce que vous en dites correspond bien à ce que je vis.
Bien à vous et au plaisir de vous lire.
Thierry
Philippe MAIX
  • 2. Philippe MAIX | 08/02/2019
Voilà une analyse qui me convient, pour avoir effectué plusieurs stages de massages Tantrique. Oui ! il faut porter attention à l'autre et à soi même lors du déroulement du massage que l'on soit massé ou masseur. Oui ! Lors d'union sacré et en pleine conscience, si l'on se recentre sur ses propres ressentis, c'est l'extase et oui , l'éjaculation n'est pas l'orgasme , il faut cheminer dans son propre corps et être à l'écoute de ses émotions et sensations internes. Savoir et apprendre à être à l'écoute de sa partenaire, puis attendre le moment propice de l'accueil ; que son Yoni soit libéré et soit prêt à accueillir. Un délice à deux...

Ajouter un commentaire