KUNDALINI : un commentaire très particulier.

Je garde l'identité des personnes concernées pour moi. Le témoignage est réel. Et j'en suis très touché. Il y a quelques années, j'ai suivi une formation en sophrologie analysante et j'avais l'idée d'ouvrir un cabinet. Pour diverses raisons, ça n'a pas pu se faire. 
Finalement, je suis peut-être, malgré tout, un peu thérapeute. 
Il s'agit de KUNDALINI.

"Thierry, voilà 2 ans que je vois une patiente, une fois par mois en thérapie manuelle, de jolis résultats, ça chemine mais toujours un truc coincé. 
La dernière séance je lui conseille de lire ton livre 
Elle le fait 
Elle revient aujourd’hui et me dit, j ai eu le déclic
J"en suis à la moitié du livre, je lis, je relis, le relis encore dès passages, pour intégrer, comprendre et j ai eu le déclic grâce à ça 
Grâce au livre 
Je vais bien !"

blog

Commentaires (4)

Thierry LEDRU
  • 1. Thierry LEDRU | 20/02/2019
Oui, chère Plume, j'ai lu deux, trois articles sur ce film d'animation mais je ne l'ai pas vu. Plus tard peut-être :) Mais le scénario est bien joli en tout cas;
laplumefragile
  • 2. laplumefragile (site web) | 19/02/2019
Cher Thierry,

Je n'avais pas vu que tu avais répondu; comme je ne reçois pas de notification, si je ne retourne pas sur mes pas dans tes articles, je ne suis pas le fil...
Merci en tout cas de continuer ces échanges. Tes propos au sujet des enfants ("Et nous, les adultes, nous sommes toujours des enfants") m'a fait repenser au film d'animation Là-haut (et d'ailleurs, bel écho au nom de ton site, comme tu le lis ;)). Je ne sais pas si tu l'as vu, mais c'est une belle histoire de vie et d'amour, et cet enfant ne s'oublie jamais vraiment, il se perd de vue à un moment donné, emporté par la frénésie de la routine et des contingences, mais rattrapé par ses rêves d'autrefois, l'adulte assagi, vieilli, retrouve une seconde jeunesse, un nouveau souffle. Et c'est très émouvant. Ce n'est que "là-haut" qu'il retrouvera cette paix intérieure.

Affectueusement,

f.
Thierry LEDRU
  • 3. Thierry LEDRU | 16/02/2019
Bonjour chère Plume
Je suis enchanté que Sat éveille l'envie d'un tel cheminement :)
Ce qu'on a du mal à s'expliquer, c'est qu'on ne l'a pas encore posé en soi, dans un coin en paix, là où les émotions ne viennent pas fausser la réflexion.
Je l'ai vu toute ma carrière avec les enfants. Il faut que leur esprit soit en paix pour que les connaissances soient pleinement accueillies. Et nous, les adultes, nous sommes toujours des enfants. Nous avons besoin de cette paix pour comprendre.
laplumefragile
  • 4. laplumefragile (site web) | 16/02/2019
Cela ne m'étonne pas. C'est presque un guide. Sat est un peu surréel mais quand on se laisse prendre au jeu de la méditation, on a envie d'entendre sa voix, de comprendre le chemin par lequel il pourrait nous faire passer pour nous amener à suivre un autre cheminement, une issue à des intrications qu'on a du mal à s'expliquer souvent.

Ajouter un commentaire