L'eau de la Terre (Nature)

L'infographie est parlante. Il faut imaginer qu'un puissant sorcier a, grâce à un maléfice habile, siphonné toute l'eau présente sur Terre et l'a réunie dans une sphère, un petit satellite liquide posé sur notre globe soudain asséché. D'un coup d'un seul, notre planète bleue est devenue brune et il y a comme une surprise à voir les océans, mers, lacs, calottes polaires, rivières et glaciers, qui recouvrent en temps normal plus de 70 % des 510 millions de km2 que compte la Terre, se résumer à un cochonnet de seulement 1 385 km de diamètre, soit à peu près la distance qui sépare Paris d'Alger à vol d'oiseau.

L'eau sur Terre est un peu comme une feuille de papier cadeau recouvrant une boule de bowling. Depuis l'espace on ne voit presque qu'elle, elle donne sa couleur à notre planète mais ne représente qu'une minuscule fraction (0,023 %) de sa masse. Combien y en a-t-il exactement ? Si l'on revient à notre image, cette bulle contient 1,386 milliard de km3 d'H20. Comment se répartit-elle ? Les plus gros fournisseurs, et de loin, sont évidemment les océans et les mers, avec 1,338 milliard de km3. Ils arrivent loin devant deux quasi ex-aequo (environ 24 millions de km3 chacun) : les calottes polaires (Groenland et Antarctique), glaciers et neiges éternelles d'un côté, l'eau contenue dans le sous-sol et dans la croûte terrestre de l'autre. Les miettes qui restent reviennent, dans l'ordre décroissant, aux glaces du pergélisol, aux lacs, à l'humidité des sols, à l'atmosphère, aux marais, aux cours d'eau et, enfin, à toute cette eau si importante pour nous, celle qui est prisonnière des organismes vivants, celle sans qui vous et moi ne serions que des momies. On estime que toute la vie terrestre regroupe un peu plus de 1 100 km3 de cette eau dite biologique.

A lire cette longue énumération, on s'est sans doute aperçu que l'eau douce ne représente qu'une part minoritaire du total : environ 35 millions de km3. C'est la perle à droite du cochonnet sur la carte ci-dessous. Mais, dans cette petite portion, la plus grande partie de l'eau est hors d'atteinte des êtres vivants, soit parce qu'elle est congelée dans les inlandsis, soit parce qu'elle est enfouie dans les entrailles de la Terre. Si l'on ne prend en considération que l'eau facile d'accès, celle que l'on trouve dans les lacs non salés, les marais, les fleuves et les rivières, il ne reste plus grand chose. Avez-vous repéré le petit point bleu sur cette deuxième infographie, sous la perle dont je viens de parler ?

Cette tête d'épingle a moins de 60 km de diamètre. Elle contient toute l'eau douce aisément disponible pour la vie terrestre. C'est dans cette minuscule réserve que 7 milliards d'hommes puisent pour boire, irriguer leurs cultures, abreuver leurs animaux d'élevage, faire tourner leurs usines, alimenter leurs centrales électriques, etc. Et, si on met Homo sapiens de côté, quantité d'autres organismes vivants en dépendent aussi. C'est en voyant ce genre d'image que l'on s'aperçoit mieux, qu'entre la sécheresse et nous il n'y a presque rien. Que l'eau est plus rare qu'il n'y paraît. Parce que la Terre est une brune qui se teint en bleu.

Pierre Barthélémy (@PasseurSciences sur Twitter)

 

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/05/20/combien-y-a-t-il-d-eau-sur-terre/#xtor=RSS-3208

 

blog

Commentaires (1)

Lajotte Françoise
  • 1. Lajotte Françoise | 30/05/2012

Un message en faveur de l'alcoolisme? Même pas! Sans eau: aucune boisson, alcoolisée ou non! Pas le moindre jus de fruits, sans eau douce que des fruits secs! Heu, non pas de fruits du tout, pas de légumes, pas de céréales, pas de vaches ou cochons,pas d'arbres, pas de fleurs pas le moindre brin d'herbe... rien que le minéral. Vive alors le soit disant mauvais temps: pluie,neige, grêle, cadeaux en eaux douces des océans et mers salés, oui, bien entendu, les trombes dévastatrices... pas top.
La population terrestre augmente, l'apport d'eau: non! Dans les beaux pays "civilisés" la "propreté" augmente, l'eau: non! J'insiste ici: parlant de ces soit disant pays civilisés et très propres, j'aimerais connaître quelques statistiques. Combien de lessives par mois par habitants?De même: Combien de douches? Combien de bains? Combien de piscines? Combien en Beauce d'arrosages systématiques même sous la pluie (je n'invente pas j'y ai vécu!). Combien d'eau à usage inutile, par personne et par mois? Aller, j'ose parler de mon mode vie, pourquoi pas! Non seulement j'ai vécu 6 ans en logement de fonction mais on ne m'a pas présenté, à ma grande surprise, ma facture d'eau... Libre à moi d'en profiter au maximum alors... Curieusement, ce fut l'inverse, déjà avant j'avais ce désir instinctif de prendre des précautions mais ce fut autre chose... Cette eau offerte par la municipalité a accentué cette idée d'offrande et donc de préciosité, oui, un cadeau est toujours précieux d'où qu'il vienne. Instinctivement il y a eu reconnaissance et respect. Une source d'eau gratuite!!! Impensable de nos jours!!! Plus ma conscience déjà acquise de la valeur de l'eau ... J'ai largement réduit ma consommation, par respect pour la municipalité (toute petite et pas riche) et par respect accru ainsi pour la valeur de l'eau. Comment? En comprenant que mes cheveux n'avaient aucun besoin et bien au contraire d'un lavage quotidien, ben oui,dès le troisième jour la coiffure est bien plate, le quatrième jour je rectifie. Que ma douche quotienne nuisait à ma peau, oui, j'ai l'avantage d'êre allerique à l'eau depuis la naissance mais toute peau souffre de l'exès de nettoyage en éliminant la petite couche de sebum qui la protège justement des agressions: depuis que je diffère les douches, je me grate moins! Ouf! Quand est-il des lessives? Dans le monde du travail surtout il est devenu impensable de se présenter deux jours de suite avec les mêmes vêtements, je ne vais pas entamer une thèse sur ce sujet... Mon truc, changer de vêtements mais les mettre en réserve tant qu'ils n'ont ni taches ni odeurs trop fortes. Cela revient à diviser ses lessives par au moins trois!
Etc...
Tout ça pour dire quoi... La toute petite sphère d'eau plate et consommable et à consommer par l'ensemble du vivant de la planète qui apparait sur cette représentation... Faut pas en faire nimporte quoi,il faut l'aimer la chérir, y penser quand on boit par temps chaud un si bon verre d'eau. Et puis, cette eau, il ne faux pas en faire n'importe quoi, ne surtout pas la gaspiller en la mêlant à d'autres produits pour l'insufler de force dans la terre pour extraire des gaz de chistes, d'où ressortira l'eau, oui biensûr, mais en temps qu'eau tueuse! La terre est porteuse d'eau et entourée d'une atmosphère respirable... A nous de choisir, petitement et grandement, non pas si nous voulons que vive la planète, elle a toute chance de s'en sortir sans nous, mais si nous désirons que la vie dans les corps que nous connaissons perdure. Bon, si on ne fait pas d'efforts,ce n'est pas grave,la vie ira voir ailleurs, pourtant c'est con, c'est joli ici et ça aurait pu être un eden.. Ah tien?...
Bises à tous et envoie d'une photo mentale de la beauté.
Françoise.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau