L'essence de la philosophie

« Contrairement aux idées reçues, un philosophe n’est pas un intellectuel. Ce n’est pas un expert, un savant, un professeur ni même un étudiant en philosophie. C’est une personne qui ressent de l’amour pour la sagesse, qui désire en faire la conquête et œuvre dans ce sens de toute son âme. Nul besoin de grandes connaissances, de longues études et de hauts diplômes. La philosophie n’est pas un savoir mais une activité accessible à tous, dès l’enfance. Elle ne consiste pas à tenir des discours abstraits ou à connaître des doctrines, mais à utiliser sa raison pour devenir plus sage et être ainsi plus heureux dans sa vie. Depuis l’Antiquité, un philosophe ne se reconnaît pas à son érudition mais à son état d’esprit, à son attitude globale dans l’existence, face à la réalité. La philosophie n’est pas une discipline scolaire, c’est une aventure spirituelle. Elle n’est pas une profession ou une spécialité mais un intérêt, un goût, une passion. Un philosophe peut gagner sa vie en étant chercheur, enseignant ou écrivain. Mais le titre de philosophe convient à toute personne qui cherche la sagesse dans sa vie avec un amour sincère, quels que soient son âge, son niveau intellectuel et sa profession. Cette recherche peut être plus ou moins habile et féconde. Mais elle est pleinement philosophique si elle est véritablement animée par un amour de la sagesse. Chez un authentique philosophe, cet amour n’est pas un simple attrait intellectuel, une banale curiosité, une passion passagère. C’est le grand et profond amour de la vie, l’amour vivant, vital et vivifiant qui mobilise un être dans sa totalité. »

Bruno Giulani

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau