La nausée

Demain, je ne prendrai pas ma classe. Pour la première fois en trente-deux ans. Je refuse d'obéir aux ordres et le Rectorat, après avoir refusé les pistes de reconversion que j'envisageais, après avoir refusé de me verser une IDV avec la démission que je souhaitais, après avoir dit que 32 ans de carrière, ça ne valait rien et que je ne pouvais postuler à rien, à défaut de retourner à la FAC, et bien, ce rectorat m'a dit de me mettre en congé longue maladie. Ma lettre de démission faisait 140 pages et se terminait ainsi : "Si le rectorat m'oblige à reprendre la classe, je couperai la phalange de mon petit doigt et je l'enverrai au Ministre. "
Demain, je n'irai pas en classe et c'est un sentiment de trahison qui s'impose. De la nausée.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau