La paix en soi

Croire qu’il serait possible de développer de la compassion sans faire la paix avec sa propre souffrance est purement illusoire et souvent dangereux. Le problème n’est pas de choisir entre « soi » et « les autres », mais de surmonter notre difficulté à établir un rapport juste et réel à notre douleur.
Celui qui n’a pas fait la paix avec lui-même en établissant un rapport d’amitié à sa propre fragilité de fond ne peut que faire souffrir le monde. Et c’est à établir les contours d’une juste vulnérabilité qu’il faut aujourd’hui donner droit si nous voulons penser une éthique consistante, plutôt que nous perdre des considérations abstraites.
— Fabrice Midal

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau