La Terre Mère

Images 2

 

J'écris essentiellement avec de la musique. Les écouteurs enfoncés dans les oreilles.

Les musiques que j'écoute sont pour la plupart très lentes et répétitives. J'y vois souvent comme des vents d'altitude. 

Elles ne font pas partie des musiques les plus appréciées ni les plus connues.

Etrangement, lorsque parfois, je les partage, elles sont très souvent perçues comme emplies de tristesse.

Pour ma part, elles rayonnent de bonheur. Un bonheur sans effusion, quelque chose de très profond, de cellulaire.

Un ressenti de placenta, de ces émotions qui ne sont pas saisissables mais qui nécessairement sont là. 

La nostalgie n'est pas un mystère à mes yeux. Elle est la paix intérieure du foetus quand les émotions prennent forme.

La première émotion. L'amour qui nourrit.

Être au monde comme dans un ventre et l'aimer pour ce bien-être offert.

Contempler les montagnes, aimer le silence, l'absence de troubles, l'absence même de pensée.

Juste le ressenti de la vie en soi.

Nous sommes sortis d'un ventre humain pour entrer dans le ventre de la Terre.

Tous nés d'une maman et tous enfants de la même Mère.

 

blog

Ajouter un commentaire