La zone tampon

10432148 823812477676174 1791672858720778732 n

 

J'étais en train de ne rien faire et j'ai réalisé que j'étais en train de penser. Du coup, j'ai compris que ça n'était pas vrai. J'étais bien entrain de faire quelque chose.

Alors, je me suis concentré sur ma respiration...Inspiration, expiration...Les mouvements du ventre et de la poitrine. Mais je me suis dit que cette concentration était une forme de pensée silencieuse qui visualisait un phénomène intérieur et qu'en plus, le fait d'en prendre conscience et de le verbaliser était une autre forme de pensée.

Alors, j'ai arrêté de me concentrer sur cette respiration et j'ai regardé ce qui restait. Mais en cherchant à saisir ce qui restait, je réactivais la réflexion et le fonctionnement cérébral.

Alors, devant l'impossibilité de parvenir à ce "rien" insaisissable, je me suis dit qu'au moins quand je dormirai, je ne ferai rien...Mais il y aurait les rêves. Et le fonctionnement de mon inconscient. Et les effets éventuels sur ma vie des prochains jours.

Alors, je suis revenu vers l'état de conscience qui consiste à réaliser qu'on ne pense à rien...J'ai cherché à me placer dans cet espace où s'établit la césure entre la conscience et la pensée...Car comment concevoir qu'une pensée puisse prendre conscience d'elle-même ? Une pensée pense mais elle n'agit pas en dehors d'elle-même, elle ne peut pas se séparer de ce qu'elle est ou alors, c'est qu'elle ne penserait plus. La pensée ne peut pas se conscientiser sans s'évaporer. Ca serait comme imaginer qu'une pomme puisse se manger elle-même. Elle ne peut qu'être mangée. La pensée, de la même façon, ne peut pas vouloir s'observer elle-même au risque de se dévorer. C'est donc qu'il y a une autre entité. Et c'est là que la conscience surgit.

Alors, dans cet espace qui marque la césure entre ma pensée et la conscience que j'en ai, il y a un lieu où rien ne se passe. Ni pensée, ni même conscience. Rien. C'est la zone tampon.

C'est là qu'il faut que j'apprenne à être quand je ne veux rien faire.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau