"Le bien être des enfants"

Le discours politique et la réalité...

Cénac : mobilisation face à la fermeture d'une classe de maternelle

L'Inspection Académique a annoncé la fermeture d'une classe de maternelle pour la rentrée prochaine dans la commune girondine. La décision suscite la colère des parents d'élèves, des professeurs mais aussi de la Mairie. Une action "École Occupée" a donc été lancée aujourd'hui sur site.

  • CO
  • Publié le 02/05/2014 | 10:56, mis à jour le 02/05/2014 | 17:51
© Didier Bonnet. France 3 Aquitaine
© Didier Bonnet. France 3 Aquitaine
   Si la décision de l'Inspection Académique est entérinée, il ne restera plus qu'une classe de maternelle à l'école de Cénac. Une seule classe pour... 47 enfants de 3 à 6 ans !Un sureffectif dénoncé par les parents d'élèves. Ils ont donc décidé de lancer aujourd'hui une opération "École Occupée" pour faire entendre leur voix.

Beaucoup y voient là une "décision aberrante que personne ne comprend", selon Emma Cox, parent d'élève.


   C'est par courrier en date du 8 avril dernier que la municipalité de Cénac a été avisée par la Direction Académique de la fermeture d'un poste d'enseignant de maternelle. Une décision qui entraîne de fait la suppression de l'une des deux classes de maternelle et à laquelle s'est immédiatement opposée le maire de la commune Catherine Veyssy.

"La réalité des effectifs scolaires prévus pour la rentrée 2014/2015 ne justifie pas cette décision, compte tenu de la livraison de 11 logements sociaux d'ici juin 2014, et des inscriptions déjà enregistrées auprès des services de la Mairie", déclare le maire.


   Le conseil municipal, "soucieux de la qualité de l'enseignement prodigué aux enfants du village",  a donc décidé dès le 10 avril dernier d'engager à l'unanimité toutes les démarches nécessaires pour obtenir le maintien d'un poste d'enseignant aujourd'hui indispensable.

   De son côté Guylène Esnault, Inspectrice d'Académie adjointe, affirme qu'en juin prochain les instances vont se réunir. Et des décisions seront prises. 

"Si le nombre d'enfants inscrits pour septembre est confirmé alors le retrait de la classe sera annulé" dit elle.


   Aujourd'hui c'est donc d'une même voix que la mairie, parents d'élèves et villageois se mobilisent. Cette journée "École occupée" en est l'illustration.

Le reportage de Cendrine Albot et Didier Bonnet :
 

Personnes interviewées dans le reportage :
Guylène Esnault : Inspectrice d'Académie adjointe
Catherine Veyssy : Maire de Cénac

Par ailleurs d'autres écoles sont concernées par des potentielles fermetures de classes à la rentrée prochaine.

Voici la liste des communes concernées :
 

ECOLES ELEMENTAIRES :
Arcachon (Ecole des Abatilles), Berson, Bordeaux (Ecole des Menuts), Branne, Cabanac et Villagrains, Cénac, Coirac, Queyrac, Saint Macaire, Saint Symphorien, Sainte Eulalie (Ecole Montesquieu), Tabanac, Toulenne (Ecole Reinhardt), Tresses.

ECOLES MATERNELLES : 
Ambares et Lagrave (Ecole du Bourg), Camblanes et Meynac, Hourtin, Le teste-de-Buch (Ecole des Miquelots), Lège-Cap-Ferret (Ecole des Pitchouns), Lucmau, Saint Sulpice et Cameyrac.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau