Le plaisir et l'ataraxie

257796 177964972257147 8214319 o

 

ATARAXIE

Wikipédia.
"L’ataraxie apparaît d'abord chez Démocrite et désigne la tranquillité de l’âme résultant de la modération et de l’harmonie de l’existence.
L’ataraxie devient ensuite le principe du bonheur (eudaimonia) dans le stoïcisme, l’épicurisme et le scepticisme. Elle provient d’un état de profonde quiétude, découlant de l’absence de tout trouble ou douleur. Cette notion apparaît à l'époque d'Epicure.
L'état d'ataraxie n'est pas uniquement une affaire mentale. L'étude rationnelle d'une éthique et d'une paix intérieure telle que firent ces trois mouvements philosophiques reste limitée par l'expression de ce sentiment de quiétude. Nous ne pouvons que souligner l'importance des exercices corporels dans ces doctrines afin de mieux faire apparaître la relation controversée entre le corps et l'esprit. L'ataraxie est en effet liée, d'une façon non nécessaire, à l'aponie, ou absence de troubles corporels. Selon Epicure, ces deux états liés mènent à l'euthymie.
Pour Epicure, la réflexion sur le bonheur est incontournable car l'existence de l'humain est toute entière dominée par la recherche des causes qui le produisent. Épicure enseigne à distinguer les désirs naturels des désirs non naturels, et les désirs nécessaires des désirs non nécessaires :
« Quand nous disons que le plaisir est notre but, nous n'entendons pas par-là les plaisirs des débauchés ni ceux qui se rattachent à la jouissance matérielle, ainsi que le disent ceux qui ignorent notre doctrine, ou qui sont en désaccord avec elle, ou qui l'interprètent dans un mauvais sens. Le plaisir que nous avons en vue est caractérisé par l'absence de souffrance corporelle et de troubles de l'âme. »
"Il n'est pas possible de vivre de façon bonne et juste, sans vivre avec plaisir."
Il faut viser la suffisance à soi, car ainsi la douleur provenant du manque est supprimée.
Pour Épicure, une amitié restreinte mais véritable est importante à l'ataraxie. Dans le jardin d'Epicure, seuls ses vrais amis sont présents, ce qui empêche tout trouble de l'âme.
"Certaines douleurs ne sont pas à éviter parce qu'elles sont un bien, de même que certains plaisirs ne doivent pas être poursuivis parce qu'ils sont la source de plus grands maux. " Lettre à Ménécée.

.............................................................................................................
Notre existence sociale est-elle propice à l'établissement et la durabilité de cet état d'ataraxie ?
Le souhaitons-nous réellement ?
Les conditionnements éducatifs, non seulement familiaux mais sociétaux, autorisent-ils l'élaboration consciente, volontaire et constante de cette philosophie et de son application ?
Existe-t-il une opposition supérieure aux hommes au développement de cette philosophie ? 
Existe-t-il des mouvements de pensées à l'échelle du monde s'opposant à cette liberté individuelle ?
L'ataraxie, de par la plénitude qu'elle génère, n'est-elle pas antinomique au regard de la société de consommation ?...
Un individu qui a su identifier les plaisirs qui lui sont nécessaires et bons de ceux qui lui sont néfastes est-il encore un client potentiel ?
Epicure n'apporte rien au PIB...C'est un Antimondialiste et un Indigné. Aujourd'hui, il serait considéré comme un "marginal, un être asocial, un "pisse-froid", un casseur d'ambiance, un déprimé de la vie", 
Tout le problème de cette société matérialiste tient dans ce rejet....Combien d'individus acceptent cette exclusion ? Combien sont prêts à l'assumer et plus que tout à y trouver le bonheur ?......

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau