Les ressources

Dans les protocoles de sophrologie analysante, il est demandé parfois aux patients d'identifier "une ressource" développée à la suite d'un évènement, d'une situation, d'une émotion lourde, limitante, conflictuelle, dramatique....

Il s'agit pour la personne de conscientiser l'aspect "positif" de cette histoire personnelle. 

En fait, il me semble que la personne qui fait appel à un thérapeute a déjà développé une ressource primordiale : l'observation de soi. Et de cette observation et du mal-être qui en résulte, elle a été capable de demander un soutien, un accompagnement, des éclaircissements.

Ils sont nombreux les individus qui n'ont pas encore su aller en eux pour se confronter aux "noirceurs", pour envisager la possibilité que cette "noirceur" puisse servir de tremplin, d'ouverture, de connaissance. 

La première ressource, c'est la capacité à accueillir nos faiblesses et de cette acceptation découvrir l'opportunité de transformation qu'elle contient. 

De ce travail intérieur, l'individu pourra retirer une estime de soi parfois défaillante.

Il pourra également dépasser la détresse en portant son attention sur une voie d'éveil.

Il s'agit donc d'extraire du passé ce qui apaise le présent et prépare le futur.

Ne pas le faire revient à empoisonner le présent par un passé figé et à condamner le futur.

La ressource essentielle, c'est de rendre hommage à la vie, à l'observer en soi et non dans une réalité illusoire et fluctuante.

Aimer ce qui vibre en soi pour pouvoir le donner aux autres.

J'aime tout cela.... 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau