Mémoire encombrée

11695926 101606270188899 6359689742745667228 n

 

11 septembre 2001/ 14 juillet 2016.

Combien de fois nos mémoires vont-elles encore être surchargées de cauchemars ?

Il n'est même plus possible de lister chaque drame.

Mémoire encombrée. Tout se mélange.

Comme si nous devions nous habituer à augmenter inexorablement la place nécessaire. 

Et nous savons très bien qu'aucune guerre ne mettra fin à la violence. Elle nourrit uniquement la folie des prochains combattants.

Alors ?

Devons-nous accepter l'inéluctable ? Devons-nous laisser des esprits malades gouverner l'humanité entière ? 

Je ne parle pas des fous qui agissent mais des fous qui les poussent à agir, je ne parle pas des fanatiques mais de ceux qui nourrissent le fanatisme et nos dirigeants politiques sont des fanatiques du pouvoir. 

Et le pouvoir rend fou.

Et chaque folie combat celle de l'autre.

Devons-nous accepter d'être des proies impuissantes ?

Ne sommes-nous pas dès lors également responsables ?

Les plus gros succès du cinéma, des jeux vidéos ou de la littérature se nourrissent de morts.

La planète entière est le théatre quotidien d'un massacre du vivant.

Nous portons en nous le germe de la violence.

"Tu as écrasé cette chenille ? C'était facile. Maintenant, refais-la."

Lanza del Vasto.

Voilà ce qu'il manque, profondément, viscéralement, à chaque instant.

L'amour du vivant.

J'ai vu il y a quelques jours deux jeunes garçons marchant sur un trottoir. L'un d'eux a laissé traîner sa main dans une haie de lauriers et a arraché les feuilles. Le mal est fait. Le reste suivra.

 

Il faut tout effacer et recommencer à zéro. Et c'est de la responsabilité de tous.

La surcharge de la mémoire est une conséquence qui implique une transformation de conscience. Comme un empoisonnement alimentaire qui nécessiterait une modification du régime. Là, il ne s'agit pas d'une surcharge pondérale limitant les capacités physiques mais d'une surcharge émotionnelle limitant la réflexion.

Ou la déclenchant.

Il y a un choix à faire. Et c'est urgent, vital, inévitable. 

Nous sommes au point de rupture. 

 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau