Mensonge d'état

J'ai reçu aujourd'hui ce témoignage.
J'aurais préféré ne jamais avoir à le lire mais il vient confirmer ce mensonge d'état qui est devenu une marque de fabrique.

Il faut absolument que je parvienne à sortir de ce milieu. Avant d'y dépérir. Empoisonné par les effluves pestilentiels qui émanent des cerveaux malades qui nous gouvernent.


Bonjour !

 

Je cite un extrait d'une note ministérielle que vous avez commenté il y a quelque temps:

 

Nous connaissons l'engagement des conseillers d'orientation-psychologues et l'action des centres d'information et d'orientation (CIO) dans cette mission, comme leur contribution à la lutte contre le décrochage scolaire.

 

Anecdote personnelle: Enfin, anecdote, si ça n'était pas, à mes yeux et pour mon beau fils, si grave, cela n'en serait qu'une...

 

Mon beau fils arrive du Sénégal cet été pour s'installer avec mon mari et moi, en France. Il était en cinquième là bas. Il a redoublé deux fois (CE2 et 5me). Ses aptitudes de lecteur sont très faibles. Bref, il a un niveau scolaire très proche du CM2. Avec la barrière d'un apprentissage de la langue française très approximatif en plus (d'où le niveau de lecture faible, évidemment!). 

 

Rencontre avec  le conseiller du CIO cet été. J'aimerais qu'il soit en 4ème voir même en 5ème, histoire qu'il ne soit pas mis en difficulté d'un point de vue scolaire, vu tout ce qui va lui être demandé comme effort d'adaptation en dehors et dans le cadre de l'école. 

 

Problème: Il a 16 ans. Bien que d'apparence fluette et juvénile. Ah non Madame, ça n'est pas possible qu'il suive une classe dans laquelle il POURRA réellement suivre. Il est trop vieux, je ne suis même pas sûre qu'un collège voudra bien de lui car il a dépassé l'âge de scolarisation obligatoire ....

 

Je précise que je ne suis pas POUR les redoublement. Je suis POUR le fait que mon beau fils se sente suffisamment à l'aise pour fournir les efforts et la concentration nécessaire à ses apprentissages. Je suis POUR le fait de ne pas le mettre en situation d'échec et de lui donner du temps. Je suis POUR enfin, écouter son avis, de lui qui s'étonne que l'on fasse tout un fromage de cette différence d'âge. Qui ne comprend pas qu'on lui refuse cela et qui a peur d'être mis en 4ème, avec un programme complètement différent du Sénégal, sans avoir jamais fait de Géographie ou d'histoire comme on le fait en France, en commençant une seconde langue (en fait, une 4ème langue pour lui qui parle Wolof, français difficilement et anglais d'une manière qui aurait inspiré Gd Elmaleh), avec de grosses difficultés en maths......

 

 

 

Ah mais non Madame, je ne parle pas de le mettre en 4ème, ça n'est pas possible (comment ça? il était pourtant en 5ème l'année dernière!).... Il est trop âgé pour la 4ème, il y a des problèmes de différence de maturité sexuelle et peut être que s'il est trop intéressé par la chose il pourrait agresser une fille trop jeune... Heuh.... Vous avez parlé de cela avec lui... ? Honnêtement, moi j'ai plutot l'impression qu'à part le ballon....(pour le moment du mois, je sais bien que ça doit le titiller aussi, normal! Mais de là à agresser qqn.... !!!!! ??????)

 

Ah bon, donc il va aller où ?

 

Et bien en 3ème ! Si encore un collège veut bien de lui.... 

 

 

Mais non, nous ne voulons pas qu'il soit en 3ème, ça va être trop difficile, il va se ramasser.... Quel recours je peux avoir? 

Il n'y a pas de recours possible, Madame, c'est moi qui conseille la Dasen qui valide ensuite.

 

 

Donc... ?

 

Donc, il ira en 3ème.

 

Résultat, il galère depuis le début de l'année. Il y a des cours où il ne comprend absolument pas ce qui se passe (Sciences physique, anglais, maths). Il s'accroche pourtant, il bosse près de 3 heures par jour en devoirs, apprentissages et réexplications de cours avec moi quand je peux ou sinon seul. Il cherche sur internet à trouver des documentaires, des films etc pour comprendre autrement.

 

Certains professeurs, auxquels j'ai expliqué la situation en réunion de rentrée (on avait rencontré le prof principal: prof de maths au tout début de l'année et on pensait que le message avait été transmis, mais PAS DU TOUT), ont adapté, si ce n'est leur enseignement du moins leur mode d'évaluation de manière à ce que ça ne soit pas complètement écrasant.  

 

Mais cette absolu ignorance de l'individu, de son histoire, cette obligation d'évoluer scolairement en fonction d'une fourchette d'âge, sont  de très gros facteur d'échec. En tout cas ça l'est immanquablement pour mon beau-fils!

 

Voilà. C'était mon coup de gueule, car cela me fait souffrir de le voir souffrir ainsi! 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau