Nicolas Hulot (suite)

Bon...J'ai fait le tour des fameux "réseaux sociaux" et de quelques forums auquel je participe et pour parler clairement, Nicolas Hulot, il s'en prend "plein la gueule."

Il est accusé d'avoir pactisé avec le diable et de s'y être brûlé, de faire sa pleurnicheuse avant d'aller profiter du pognon qu'il s'est fait pendant quatorze mois, d'être un hypocrite qui a servi de caution à M Macron et à sa clique, d'avoir joué le jeu du gouvernement en s'agitant tout en sachant que rien de sérieux ne serait fait, de n'avoir aucunement conscience que des millions de personnes sont dans des situations bien pires que la sienne et n'ont pas le privilège de venir s'épancher sur France inter pour autant, que ses propres pratiques dans l'entreprise Ushuaïa ne sont pas respectueuses de l'environnement, d'avoir une profonde admiration pour M Macron et M Philippe, de n'avoir pas compris qu'il était naïf et illusoire de croire qu'il allait arranger la situation et parvenir à infléchir la puissance des financiers juste parce qu'il avait des convictions, d'être même un vendu au lobbies, à EDF et à la filière nucléaire, aux chasseurs, à l'industrie agro alimentaire etc etc...

De façon assez étrange, étant donné que je passe pour pas mal de monde comme quelqu'un d'intransigeant et manquant de bienveillance, je me retrouve du coup dans la situation de celui qui éprouve une réelle compassion pour le personnage, c'est à dire pour l'homme et non le politicien.

Je pense aujourd'hui au regard de l'état dans lequel il se trouve qu'il a fini par comprendre que sa fonction permettait à l'état d'avoir une forme de caution mais je ne pense pas que M Hulot avait cela comme objectif. Je pense en écoutant ses propos et au vu de la douleur intérieure que ça représente qu'il a vraiment espéré pouvoir changer les choses. Est-ce que c'était de l'illusion ou la force de ses convictions, c'est à lui de le dire. Est-ce qu'il a été manipulé et qu'il a mis trop longtemps à en prendre conscience ? Mais alors, pour quelles raisons parle-t-il encore de son "admiration pour M Macron"? Il reste des zones d'ombres et lui seul pourra peut-être les éclairer lorsqu'il aura pris le recul nécessaire.

Je pense pour ma part qu'il avait de profondes convictions et lui même parle aujourd'hui d'une "foi perdue."

Quand des gens réalisent des choses jugées comme impensables, on dit que leur force de conviction ne pouvait pas les arrêter et quand ils échouent, on dit d'eux qu'ils étaient dans l'illusion...Tout ça est un regard extérieur.

Il n'est qu'à étudier l'histoire de l'alpinisme ou de l'exploration de la Terre pour voir que les convictions donnent de fabuleuses aventures.

Lui, il a échoué donc on lui reproche d'avoir été dans l'illusion et la naïveté, voire même l'inconscience. On lui reproche finalement son engagement auprès d'un gouvernement très fortement mal-aimé. 

Ce que j'en retire en tout cas, c'est qu'effectivement, le milieu politique et donc financier ne se laissera jamais dicter des règles autres que celles qui les arrangent. Hulot dit aussi un problème majeur dans son cas : il était seul...Le constat dès lors est simple : rien ne viendra de la sphère étatique et c'est donc à nous, chaque individu, de pallier aux déficiences des états. 

J'ai regardé plusieurs fois la vidéo de ce matin. Très clairement, Nicolas Hulot se retient de ne pas craquer en direct...Le bonhomme qui regarde en l'air, qui respire posément avant de lâcher une phrase, tous ses tics nerveux, le fait qu'en entrant dans le studio il n'avait pas encore décidé de faire cette annonce et là, boum, il lâche l'affaire...Ce gars est à bout, totalement à bout... Il y a au moins une personne qui va être terriblement soulagée aujourd'hui, c'est sa femme...

Moi, dans cette interview, j'entends un homme (pas un politicien) qui n'en peut plus de se confronter à des contradictions majeures et la conclusion que j'en retire, c'est que le milieu politique et financier n'a strictement aucune écoute sur l'urgence de la situation planétaire.

À la limite, M Hulot n'a aucune importance dans ce débat. C'est le fond qui est gravissime.

Il n'empêche que la douleur du bonhomme, elle me touche et je n'oublie pourtant pas son passé. Mais, là, ce matin, il y a quelque chose qui s'est brisé en lui et ça, c'est une situation qui m'interpelle. C'est souvent lorsque les gens s'effondrent qu'ils disent les choses les plus importantes...

Le problème, du coup, c'est que justement le fond du problème est effacé par toutes les images associées au personnage public et politique et que toutes les explications qu'il a données ne sont pas entendues et reprises. L'alerte qu'il lance n'est même pas entendue.

Il ne tire pas le bilan de son passage au gouvernement mais bien davantage le constat d'un monde qui continue à ignorer l'urgence planétaire. Beaucoup lui reprochent d'avoir joué un double jeu et peu de gens semblent entendre l'essentiel.

Lorsqu'à propos de la présence de personnalités appartenant à divers lobbies, il pose la question : "Qui gouverne ?" pourquoi est-ce que ça n'est pas entendu, commenté, analysé ? Parce qu'on lui reproche d'avoir été naïf et que tout le monde le savait déjà ? Non, beaucoup de gens l'ignorent, beaucoup de gens considèrent que c'est du "complotisme de pilier de bar".

Lorsqu'il explique qu'un gouvernement, seul, ne peut rien, réellement, contre la puissance décisionnel de l'UE ou d'autres puissances économiques, beaucoup ne l'entendent pas. On lui reproche juste son "admiration pour M Macron". Je ne sais pas pour quelles raisons, M Hulot emploie ce terme à l'égard de "sa majesté" et bien évidemment, je n'y adhère pas mais encore une fois, cela ne devrait pas couvrir le reste de ses propos.

Lorsqu'il dit qu'il y avait une opportunité inespérée de transformer le système agricole et qu'il n'y aurait jamais dû y avoir de confrontation avec M Travert, ministre de "l'agriculture industrielle", beaucoup lui reprochent encore sa candeur.

Le bilan de tout ça, c'est que les convictions de M Hulot se retournent contre lui et accentuent son rejet parce qu'il a échoué dans les grandes lignes et qu'il ne reste de son séjour au gouvernement " que des petits pas".

Finalement, M Hulot aura échoué dans son passage au gouvernement tout autant que sa sortie. 

Et la plupart des individus s'arrêteront à ce fait.

L'état des lieux qu'il a énoncé n'aura même pas été entendu.

C'est là que je vois dans tout ça une forme de double peine.

Vraiment, oui, très sincèrement, je le plains. 

 

Maintenant, à mes yeux, il se pose un autre problème et avec ça, je vais encore sûrement passer pour un donneur de leçons. Je précise donc que pour moi, "un donneur de leçons" est quelqu'un qui parle de choses qu'il n'applique pas lui-même. Celui qui fait ce qu'il dit n'est donc pas un donneur de leçons mais juste un exemple de ce qu'il est possible de réaliser.

Donc, lorsque M Hulot dit qu'il s'est senti considérablement seul dans ses différentes missions, il ne s'agit pas pour moi uniquement d'une solitude au sein du gouvernement même si c'est bien évidemment la cause première. Il parle également de l'engagement des citoyens, de tous les citoyens. Pierre Rabhi dit de son côté qu'il faut "prendre le maquis."

C'est de cette façon que je vois les choses : s'extraire au mieux du systéme matérialiste, consumériste, d'une idée de croissance infinie. Par conséquent, tous les gens qui critiquent M Hulot au regard de sa participation à un gouvernement conspué (à juste raison), que font-ils de leur côté pour alléger le désastre planétaire dont parle M Hulot ?...

Qui est passé à un régime végétarien pour ne plus amplifier les effets de l'élevage intensif ? Qui, parmi les heureux propriétaires d'un jardin d'agrément l'ont transformé en potager afin de ne plus avoir besoin de prendre son véhicule pour aller faire des courses et ne plus cautionner l'alimentation végétale industrielle ? Qui a décidé de ne plus aller visiter des pays exotiques en prenant l'avion ? Qui a décidé de faire ses propres produits d'entretien en utilisant des bouteilles en verre afin de ne pas participer à l'usage immodéré du plastique dans les maisons ? Qui a décidé d'user jusqu'à la trame ses vêtements au lieu de remplir indéfiniment ses placards de textiles divers ayant voyagé par cargos depuis les pays asiatiques? Qui a décidé de réduire sa consommation alimentaire afin de pouvoir supporter le surcoût des produits bio ? Qui essaie de trouver les produits locaux et non pas venant par camions de destinations lointaines ? Qui éteint systématiquement les lumières en sortant d'une pièce ? Qui utilise l'eau de vaisselle ou du lavabo dans la chasse d'eau ? Qui a jeté la télévision énergétivore ? Qui remplace au mieux le déplacement en voiture par la marche à pied ou le vélo ou les transports en commun ? Qui tente jour après jour d'analyser ses propres comportements et d'en déceler les travers écologiques et de les corriger ?

Il y a beaucoup de gens qui le font et dont on ignore les engagements. C'est bien dommage d'ailleurs et il serait temps que les exemples soient mis en avant, sous les yeux de tous. Rien ne sera jamais parfait mais tout relève de la volonté de chacun.  

La liste est longue, très longue de tout ce qu'il est possible de faire sans attendre qu'un N Hulot ou un chef d'état ou une personnalité publique vienne nous l'apprendre ou nous l'imposer. Il n'est pas honnête de critiquer un Hulot et de s'en tenir à ça.

J'aurais aimé d'ailleurs que dans sa "sortie", il appuie bien davantage la responsabilité de tous...Mais sans doute s'en serait-il pris encore plus dans la tronche..."Qu'est-ce que c'est que ce donneur de leçons qui vend du shampoing dans des bouteilles en plastique et qui roule en 4X4 ? " Oui, c'est clair qu'un Pierre Rabhi est bien plus crédible avec sa 4L et ses vieilles chemises à carreaux. Mais doit-on s'intéresser uniquement aux gens parfaits quand nous ne le sommes pas nous-mêmes? Je ne suis pas parfait, je consomme de l'électricité du réseau avec cet ordinateur et sa fabrication a contribué à l'exploitation des terres rares et à la pollution des océans par son envoi en cargo depuis l'autre côté du monde. J'ai un 4X4 diesel parce que je m'en sers pour aller chercher mon bois de chauffage et que je n'ai pas les moyens d'acheter un véhicule plus moderne (d'autant que les véhicules modernes sont très polluants par leur usage de pétrole ( plastique) et électronique... Non, je ne suis pas parfait. Personne ne l'est. À part les morts. 

 

 

 

 

 

blog

Commentaires (2)

Thierry LEDRU
  • 1. Thierry LEDRU | 29/08/2018
Mille mercis Marie-Noëlle pour cette longue et belle réponse à laquelle j'adhère intégralement. Étrangement, je l'ai lue comme si elle m'était adressé au regard de mon expérience dans l'EN ces dernières années. C'est sans doute d'ailleurs ce qui fait que je suis aussi touché par la situation de Hulot.
J'ai vu effectivement dernièrement que Pierre Rabhi se fait allumer copieusement et ça reste incompréhensible et déprimant. Sauf si comme tu le dis, les adeptes de l'obscurantisme réalisent à quel point ils perdent du terrain.
Continuons à y croire et à œuvrer à notre mesure, c'est la seule chose à faire.
marie-noelle vandooren
  • 2. marie-noelle vandooren (site web) | 29/08/2018
Je suis plutôt d'accord avec toi Thierry .
Si seuls ceux qui ne se sont jamais fourvoyés avaient droit à la parole , le silence serait sans doute assourdissant .
J'ai vu moi aussi un mec brisé ... on en a parlé hier avec le psy qui suit Saskia , et il me disait qu'il fallait atteindre cette limite pour pouvoir repartir sur une nouvelle énergie . tant qu'on s'accroche , on bouffe notre énergie .
Bien sûr il a essayé de pactiser avec Macron , et sans doute pensait il que ça mériterait quelques "pas " dans le bon sens . Je vois bien au fil des années et des expériences qui dérapent que lorsqu'on ne reste pas droit dans ses pompes , lorsqu'on fait des concessions en imaginant obtenir une compensation ( pour la bonne cause bien sûr) on se prend des retours de boomerangs et ça fait mal .
Parfois , on se fait juste happer par "les bons sentiments " des autres ( j'ai vu ce que ça donne avec les rythmes scolaires) les autres semblent tellement sûrs d'eux et de leur croisade , qu'on aimerait aider .
Rien de tout cela n'est "créateur" .
On se perd à tous les coups . L'idée je suppose est de se trouver , de trouver notre juste place , et d'y être du mieux que l'on peut , en accord avec nos aspirations ou sans aspirations d'ailleurs , juste à goûter le moment présent , et voir ce qui arrive .
C'est ce que je souhaite à Hulot :se refaire une santé , se poser (faire une pause) et puis voir ce qui arrive . Je pense qu'il a compris qu'on ne pactise pas :-)
PS : je vois que tu cite Pierre Rhabi . Je ne sais pas trop ce qui se passe en ce moment , mais lui aussi en prend plein la gueule . Je me dis qu'il ya a la force "du côté obscure" qui se manifeste sacrément , mais peut être est ce bon signe , ils sont obligés d'aboyer fort car il perdent du terrain .
Belle retraite à toi Thierry <3 :-) et belles futures ballades en montagne , c'est vraiment magnifique ce monde là . Merci de partager avec nous .
Bises
Marie-Noelle

Ajouter un commentaire