Perversité

Pourquoi donc faut-il que j'aille toujours explorer des domaines d'écriture qui posent problème aux lecteurs et encore plus aux éditeurs?.....Du texte qui est jugé trop "compliqué" pour un roman, trop "existentialiste", "le thriller philosophique", "le scientifico ésotérique", "l'alpinistico passionnel", le "conte ethnologico spiritualiste", le "new age woodstockien érotico nudiste", purée, quand est-ce que je vais me décider à écrire un roman "acceptable"....? Et sitôt posée la question, je sais bien que si je faisais ça, j'aurais l'impression de me trahir, de me cracher dessus, d'humilier les mots, de les asservir, de les détourner....Je ne peux pas m'y résoudre. 

Sur ma page Facebook les extraits que je mets de "KUNDALINI" restent vierges de commentaires. Et je m'interroge...

Comme s'il y avait une "interdiction" à commenter un texte dans lequel il y a le mot "verge, seins, fesses, nudité, vulve, lèvres, pénétration, sexe, orgasme....." Peut-être qu'il faudrait que j'utilise "zizi, popotin, à poil, coït ( et encore....), zézette, feu d'artifice...." mais là ça deviendrait du Barbara Cartland, voire même "Martine chez les nudistes".......

Par contre, si je vais faire un tour sur la Toile, dans la rubrique actualité, je trouve des articles où on parle de gens massacrés, découpés à la machette, égorgés, brûlés, des femmes violées, des enfants utilisés dans les champs de mines, des pédophiles, des serial killers, des flics blancs qui tirent dans le dos des Blacks, des espèces disparues, des terres désséchées, des forêts rasées, des mers qui se vident, des abattoirs où ça étripe à tout va, des herbivores destinées à engraisser des populations obèses, des herbivores qui n'ont jamais vu un brin d'herbe, des animaux de laboratoire étripés, branchés sur des élecrodes, trépanés, empoissonnés, éviscérés, des horreurs qui sont lues par des milliers de personnes, commentées, discutées, caricaturées et puis tous les lecteurs passeront aux horreurs suivantes et ça continuera.........mais si je décide de parler de sexualité, d'amour, d'osmose, d'unité, de rencontres d'âmes et que j'utilise les termes appropriés, je passe pour un dépravé, un obsédé de la quéquette........Y'a des jours vraiment, l'Humanité me désespère.....

Tumblr nkr7dkzaui1tmav00o1 1280

Mon Dieu, quelle horreur, on voit ses fesses....Ah, non, c'est vrai, il faut dire "popotin"....

"Assise sur son popotin, la Madame regardait l'eau qui coulait du haut vers le bas. Un méchant Monsieur lui avait pris ses vêtements et elle était triste et en colère et elle avait décidé de bouder. En plus, les cailloux sous son arrière-train lui faisaient mal et elle avait peur d'avoir des marques."

Et si je mets une photo de moi tout nu en train de retourner le potager à la bêche, je suis un écolo ou un pervers ? Et si en plus, j'ai une casquette "Je suis absentionniste", je deviens un anarchiste écolo pervers ? Et si j'ai un tatouage "peace and love" sur la fesse gauche, je suis un drogué écolo anarchiste pervers ? 

C'est stupéfiant à mes yeux que de tels amalgames puissent être faits........Quel désastre....

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau