Picos de Europa

Début juillet, nous sommes partis dans le nord de l'Espagne. Cantabrie. Deux jours sur la côte vers Saint Vincente.

ete-2013-018.jpg

ete-2013-020-1.jpg

Les accès à la côte sont limités et les propriétaires de prés s'installent dès le matin pour faire payer le stationnement...Cinq euros la journée, dix euros la nuit...Juste un champ...La crise et une ambiance morose...On a fait quelques virées avec les VTT et on a pris la route de Fuente De dans les Picos de Europa.

Fuente De est équipé d'un télécabine pour donner accès aux touristes. Neuf euros la montée, seize euros l'aller-retour... Nous avons choisi de monter à pied. Une entaille gigantesque dans la paroi.Un cheminement impressionnant avec une dénivelée conséquente.

ete-2013-022.jpg

Une arrivée magnifique avec un passage dans la neige avant de déboucher sur un plateau immense, encadré de sommets.

ete-2013-024.jpg

ete-2013-026.jpgLes cartes de relief sont assez sommaires et c'est compliqué de se repérer...

On a choisi un sommet, à vue, et on s'est engagé dans une longue montée vers un col. Deux espagnols nous ont emboîté le pas. Une fois au col, j'ai cherché un itinéraire pour accéder au sommet, des vires, quelques gradins à escalader, des détours pour éviter les ressauts les plus raides. Nous avons débouché sur une belle arête et nous avons fini au sommet. Les deux espagnols nous avaient suivi. Au sommet, ils ont enfilé des maillots de foot du FC Barcelone pour se prendre en photo... Sans commentaire...

ete-2013-028.jpg

La descente a été plus délicate pour nos deux footballeurs. C'est toujours plus facile de monter mais quand on regarde le vide, tout se complique...

On a vu nos premiers vautours.

ete-2013-030.jpg

Après Funte De, nous sommes partis vers Alto Campo.

La station était vide, déserte, toutes les maisons fermées mais le plus surprenant venait de ce nombre incroyable de chevaux en liberté.

Aucun humain. Personne. Aucun bruit de moteur. Juste ces dizaines de cloches qui résonnaient dans la montagne. Une ambiance étrange, comme si l'humanité avait disparu. On a parcouru les sommets dans tous les sens, trois jours de suite.

ete-2013-039.jpg

ete-2013-042.jpg

ete-2013-051.jpgete-2013-066.jpgC'est en descendant d'un sommet qu'on a vu un vol de plusieurs vautours. Ils mangeaient une vache tombée d'une paroi. Pas un humain, pas un gardien, rien, personne. Nous étions sans doute les seuls humains dans un secteur gigantesque...Etrange impression.

ete-2013-050.jpg

Nous avons enfin laissé les montagnes de Cantabrie pour nous diriger vers les Pyrénées.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau