Si, si, tout ça est vrai.

http://vigilance-rs.clicforum.fr/index.php

Paris, deuxième jour de classe dans l'école de la refondation, j'ai l'impression d'être passé dans une autre dimension.
Je ne reconnais plus mon école, pourtant j'y travaille depuis onze ans et les collègues n'ont pratiquement pas changé cette année.

Il y a des gens partout, toute la journée, des animateurs à l'entrée qui accueillent les parents, des animateurs dans la cour, dans le préau, dans les couloirs. Comme moi, certains collègues ont vraiment l'impression de déranger, de ne plus avoir leur place dans l'école. L'accès à la salle informatique devient très compliqué, pareil pour la salle de sport, et la photocopieuse leur appartient désormais. D'ailleurs la salle des maîtres a été rebaptisée "salle des adultes", c'est tout dire.
On s'excuserait presque de venir faire cours.
On croise des inconnus à tous les étages, ils sont là , ils attendent on ne sait quoi. certains discutent dans une langue étrangère. La gardienne de l'école est totalement perdue, elle ne sait plus qui elle doit laisser entrer.
De temps en temps je suis interrompu dans la classe par des personnes qui entrent sans frapper, et sans s'inquiéter de savoir si cela me dérange ils s'adressent aux élèves pour leur demander quelles activités ils veulent faire à 15 heures , foot, jeux de société, bibliothèque ou débat sur je ne sais quel sujet.
Mardi après-midi, les élèves sont finalement restés dans la cour jusqu'à quatre heures et demi, à s'occuper tout seuls entre eux, une grande récréation quoi.
Les élèves sont vraiment perturbés pour un début d'année. Je retrouve chez eux des comportements qu'ils ont plutôt en fin de trimestre habituellement. L'irrégularité des horaires de fin des cours n'arrange certainement pas les choses : deux jours à 16h30, deux jours à 15 heures et le mercredi à 11h30.
Ce midi j'ai croisé un ancien collègue qui travaille maintenant dans un autre arrondissement. Il m'a dit que dans son école, il y avait deux animateurs non-voyants qui prenaient en charge des groupes d'enfants. J'ai pensé qu'il plaisantait. Il ne plaisantait pas.
Après 21 ans de bons et loyaux services dans l'école publique, je pense pour la première fois à partir enseigner dans le privé. Ici ce n'est plus possible.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau