Sur les langages de l'amour

Réussir ses relationsRéussir ses relations

Les 5 langages de l’Amour : le secret des couples qui durent

Les 5 langages de l’Amour est un best seller international de Gary Chapman, conseiller conjugal et animateur de séminaire pour couples.

Le concept de l’auteur est qu’il existe 5 manières de manifester notre amour, qu’il a nommé les 5 langages de l’Amour.

Nous avons chacun notre langage, qui ne correspond pas forcément à celui de notre partenaire, ce qui peut poser problème dans notre couple.

Vous pouvez visionner la vidéo de l’article ou lire la retranscription texte sous la vidéo.

Ce qui suit est un ensemble de mes notes de lecture de ce livre ainsi que mes remarques.

Se sentir aimé et tomber amoureux

Le mot Amour est un terme incontournable de la langue française et en même temps des plus ambigus. On peut dire « J’aime ma femme » mais aussi « J’aime les pates » ou « j’aime courir ».

Le besoin de se sentir aimé est pour l’humain un besoin affectif fondamental. Le fait de tomber amoureux répond au besoin affectif mais seulement temporairement car il a une durée de vie limitée et prévisible.

Le coup de foudre est un point fort d’une expérience sentimentale temporaire. Il relève de l’obsession. On perd le contrôle, on n’est plus nous même.

Notre besoin émotionnel le plus profond n’est pas de tomber amoureux mais d’être authentiquement aimé d’autrui, de connaître un Amour qui procède à la fois de la raison et de la volonté, et non d’un instinct.

Cet amour là fait intervenir l’effort et discipline.

Nous avons tous, depuis l’enfance un « réservoir émotionnel » qui ne demande qu’à être rempli d’Amour. Si nous avons manqué d’Amour pendant notre enfance, nous aurons encore plus besoin d’affection dans notre vie adulte.

Pour alimenter ce réservoir émotionnel, il y a plusieurs façons, plusieurs langages d’Amour à connaître qui diffèrent selon les individus :

  • Les paroles valorisantes
  • les moments de qualité
  • les cadeaux
  • les services rendus
  • le toucher physique

Si vous offrez régulièrement des cadeaux à votre copine mais que vous n’êtes jamais à la maison car trop occupé par votre travail, son réservoir émotionnel finira par se vider car elle se sentira délaissée.

Il faut donc savoir comment fonctionne notre partenaire et utiliser son ou ses langages.

Les paroles valorisantes

Les paroles varolisantes sont des mots d’appréciations et des compliments verbaux. Ce sont de puissants communicateurs d’Amour.

Il faut de préférence les utiliser sous forme d’affirmations simples et directes.

Mettre en valeur ce qui est positif plutôt que le négatif, amène une spirale vertueuse. Il est donc préférable d’utiliser les compliments verbaux à la place de remontrances.

Adresser des compliments sincères à votre conjoint n’est qu’une façon de lui faire comprendre combien vous l’estimez.

Encourager votre partenaire, c’est lui insuffler du courage car on manque tous de confiance et cela permet de l’aider à devenir meilleur.

On peut utiliser des paroles encourageantes, des paroles aimables, et des paroles humbles.

Exemples : je t’aime ma chérie, tu es ravissante aujourd’hui, ton dessin est magnifique, je suis bien avec toi, tu m’as manqué, etc…

On le voit, ce sont des affirmations simples et directes, qui font toujours plaisir à entendre.

Les moments de qualité

A quoi bon avoir une belle maison, une voiture pour sortir et d’autres avantages si nous n’en profitons pas ensemble ?

Les moments de qualité, ce sont de bons moments passés ensemble, du temps de qualité.

Ce sont des moments où on accorde à notre partenaire une attention totale. Ce n’est pas s’asseoir à côté de lui pour regarder la télé ou être scotché sur son téléphone portable ou sur sa tablette.

C’est la regarder, lui parler, l’écouter,  la prendre dans nos bras, se promener à deux, aller au restaurant…

On reconnaît généralement les fiancés dans un restaurant car ils se regardent et se parlent. On reconnaît les mariés car ils regardent les autres

 

blog

Commentaires (4)

Thierry LEDRU
  • 1. Thierry LEDRU | 22/02/2019
"il faut en tout cas assurément faire preuve du don de soi, sans tomber dans la générosité à sens unique.
Don de soi et pleine conscience, les maîtres-mots."
Rien à ajouter :) :)

Quant à désacraliser la sexualité, c'est fait depuis bien trop longtemps. Maintenant, il s'agit d'inverser la tendance. Et ça risque d'être long. Quant on pense à ce qu'elle était il y a 2000 ans en Inde ... Effroyable involution.
laplumefragile
  • 2. laplumefragile (site web) | 22/02/2019
Oh, oui il y en a assurément.
Voyons voir : ardeur, reconnaissance, fidélité (oui mais dans quel sens ?), combativité (ah on rejoint le champ lexical de la guerre ou de l'armée à nouveau...), conviction ? (sens générique ou religieux ? Bataille disait qu'il ne faut pas essayer de comprendre l'érotisme et la sexualité si on écarte la religion et vice versa. Les deux sont liées.), ...
Pour "connaître un Amour qui procède à la fois de la raison et de la volonté, et non d’un instinct", faut-il sacraliser ou désacraliser la sexualité ? il faut en tout cas assurément faire preuve du don de soi, sans tomber dans la générosité à sens unique.
Don de soi et pleine conscience, les maîtres-mots.
J'aurai naïvement parler de désir aussi, si tu ne m'avais pas canalisée grâce à ton commentaire sur Hors de moi.
Merci !
Thierry LEDRU
  • 3. Thierry LEDRU | 22/02/2019
"Effort et discipline"...Mon fils est officier dans l'armée de terre (gestion de la biodiversité)
Ce sont deux termes couramment employés dans le milieu :) :) :)
Il y a bien d'autres termes qui seraient bien plus appropriés.

Quand au couples mariés qui regardent les autres ou leurs smartphones, ils ont juste diversifié leurs activités solitaires pour un soir...Triste.
laplumefragile
  • 4. laplumefragile (site web) | 22/02/2019
"Cet amour là fait intervenir l’effort et discipline." Effectivement, comme en amitié, ces deux facteurs semblent être la clé d'un amour durable et véritable. Si l'autre ne l'entend pas de cette oreille, autant passer son chemin, autrement la désillusion nous perdra.

"On reconnaît généralement les fiancés dans un restaurant car ils se regardent et se parlent. On reconnaît les mariés car ils regardent les autres "
Ahaha, j'espère que cela relève plus en partie du cliché que de la réalité. Mais c'est sûr que les couples qui s'ennuient ou qui sont ensemble par habitude ou par effet d'accoutumance, cela se remarque à côté de couples en feu qui ont encore beaucoup à se raconter, qui ont encore une partie du mystère de l'inconnu à lever.

Ajouter un commentaire