Tantra

Le sexe : Un acte et un art sacré

Ob 34aafb img 18124109581034

"Le mot « Tantra » provient de deux racines: le mot « tan » qui 
signifie « tisser », et « tra », qui veut dire « expansion ». Selon une 
autre définition, « tantra » serait né de la contraction des mots 
« tanotti » et « trayotti », ce qui signifie « expansion de la 
conscience vers la libération de l’ego ». Selon les maîtres en la 
matière, cette dernière définition est celle qui serait la plus 
appropriée au tantra pur, celui qui, au-delà de la sexualité, propose 
tout un mode de vie. Une façon d’appréhender notre réalité avec un coeur
ouvert, un esprit curieux et la conscience des éléments qui peuvent 
limiter, voire freiner notre liberté intérieure. Comme les préjugés, les
idées reçues, les croyances, les peurs, etc…



Sans vouloir tomber dans le mystique à deux sous, on peut simplement avancer
qu’un individu qui ouvre sa conscience, qui a un cœur ouvert et aimant,
qui met en pratique le fameux lâcher-prise peut accéder à un état 
d’amour inconditionnel de lui-même. Celui qui vit cela, vit aussi dans 
la joie et désire contaminer son prochain de ce sentiment positif. C’est
un être animé par la passion. Et qui dit passion, peut aussi dire 
sexualité intense, n’est-ce pas ?



Amour, sexe et philosophie : Selon la philosophie tantrique, la sexualité 
n’est pas que reliée au corps et à la génitalité. Elle contient une part
spirituelle et propose à ses adeptes une toute nouvelle conception des 
gestes de l’amour physique. On invite les amants à se caresser et à 
faire l’amour comme si chaque relation sexuelle était une première fois.
Cela permet de mieux savourer les touchers et les sensations. Pour 
parvenir à cet exploit, la préparation et les préliminaires sont 
capitaux. Par la méditation, on prépare le corps et l’âme aux sensations
à venir. Par la technique de respiration profonde et lente, on tente de
faire le vide mental. Pas facile, mais faisable au bout d’un certain 
temps! Tout ça dans le but d’allumer tous vos sens. Ensuite, on se 
laisse doucement aller à des caresses douces. L’utilisation d’une huile 
parfumée exacerbe le côté agréable du toucher. On prendra soin de 
commencer par les endroits du corps qui ne sont pas érogènes, pour 
ensuite aller explorer les zones érogènes et, enfin, les zones 
génitales.





Le but ultime : Le but ultime n’est pas l’obtention d’un orgasme 
fulgurant même si l’idée est séduisante! L’objectif est de créer 
une rencontre réelle et profonde entre deux êtres via une sexualité 
offrant une vision autre que la pénétration exécutée de façon rapide, 
qui ne tient guère compte du plaisir de l’autre, et qui occulte toute 
sensualité, créativité et spiritualité. Le yoga tantrique offre la 
possibilité de vivre une sexualité différente en favorisant le 
développement de notre énergie sexuelle et une meilleure circulation de 
celle-ci. Si on se discipline à pratiquer quelques minutes de méditation
avant nos relations sexuelles, et si on ouvre son esprit et son cœur à 
l’autre, il sera possible de toucher du doigt une forme de divin.


Energie sexuelle : L’énergie sexuelle qui se loge en nous est très puissante. 
Si on décide de l’utiliser pour qu’elle nous conduise à un niveau 
supérieur, plus spirituel, c’est qu’on fait aussi le choix, en tant que 
couple, d’intégrer dans notre vie une nouvelle discipline. Une grande 
discipline, certes, mais qui apportera son lot de récompenses: 
désormais, faire l’amour vous permettra d’atteindre une forme 
d’illumination et vous rapprochera véritablement de votre partenaire. »
 

http://antahkarana.forumzen.com/t526p30-la-sexualite

 

La sexualité sacrée se différencie de la sexualité ordinaire par le fait qu’elle ne cherche ni à exciter les partenaires, ni à améliorer les performances sexuelles ni même à avoir plus de plaisir (même si tout cela peut aussi advenir), mais à créer les conditions d’une connexion profonde (corps, coeur, âme) par l’union sacrée intime. Elle devient alors une voie spirituelle d’accession aux plus hauts états de conscience, de connexion au "divin", au travers de la connexion à l’autre. Elle aboutit à « faire l’amour à la Vie », au-delà de toute génitalité, comme un mode d’être en sensualité et en amour avec tout ce qui nous entoure.

Le Tantra n'est pas normatif ; il ne dit pas vous devez faire ceci et pas cela ; il n'évalue pas en terme de bien ou de mal. Il dit : soyez avec ce qui se passe ; ajoutez simplement une qualité : la conscience. Ne chercher pas à changer mais à connaître ; c'est la conscience qui transforme, pas la volonté ; celle ci étant toujours au service des conditionnements reçus.

 

" Si vous amenez la lumière de l'intelligence (au sens de conscience) dans votre sexualité, cette lumière va la transformer. Ce ne sera plus de la sexualité mais quelque chose totalement différent ; si différent que vous n'avez pas de mot pour cela. En Orient on utilise le mot " Tantra ". En Occident, il n'y a pas de mot. Quand le sexe et l'intelligence consciente se rejoignent, quand ils sont liés l'un à l'autre, ils créent une énergie totalement nouvelle ; cette énergie on l'appelle Tantra ". Osho

 

"Si vous êtes trop centré sur les techniques, vous passez à côté du mystère du Tantra. Un Tantra fondé sur des techniques est un pseudo-tantra. Quand il y a technique, il y a ego et contrôle. Vous êtes alors dans l'état de faire ; il y a donc celui qui fait ; c'est là le problème. Le tantra est un état de non-faire ; ça ne peut pas être technique". Osho

 

"Le tantra vous introduit dans une dimension de relaxation plus profonde. Les partenaires en se fondant l'un dans l'autre se donnent de l'énergie vitale. Ils forment un cercle ; leurs énergies se donnent vie et se renouvellent. Il n'y a pas de perte ; l'énergie s'accroît au contact du sexe opposé ; chaque cellule est stimulée et excitée.
Si vous pouvez vous fondre dans cette excitation sans la mener à son terme et rester dans la chaleur initiale sans vous enflammer davantage, vos deux chaleurs vos se rencontrer et vous pourrez prolonger l'acte très longtemps. Sans éjaculation, sans perte d'énergie, dans ce qui devient une méditation, vous trouvez votre unité. Dans cette expérience, votre personnalité éparpillée est réunifiée". Osho

"Pendant l'orgasme, les amants se fondent l'un dans l'autre ; la femme n'est plus une femme, l'homme n'est plus un homme. Ils ne sont qu'un cercle de yin et de yang, se rencontrant l'un l'autre, se fondant l'un dans l'autre. Ils ont oublié leurs identités. C'est la beauté de l'amour. On appelle Mudra cet état de profonde union cosmique. Et l'état final de l'orgasme, avec le tout, on l'appelle Mahamudra, le grand orgasme.
L'orgasme est la vibration des deux en un. Quand cela se passe non pas seulement avec une personne mais avec l'existence toute entière, on l'appelle Mahamudra, le grand orgasme". Osho

http://antahkarana.forumzen.com/t526-la-sexualite

Unnamed 1

 

 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau