Trouver la paix en soi

Première séance d'écoute musicale en classe.

J'ai beaucoup parlé ces deux premiers jours.

Sur l'attention, la concentration, les pensées, les émotions, la paix, la conscience, l'esprit, le mental, le calme, la vie en soi, l'amour.

Il était temps de les amener à chercher en eux...

 

« Rien sur la table, aucun objet, enlevez vos montres ceux ou celles qui en ont une. Vous pouvez garder les yeux ouverts mais vous les laissez dans le flou, sans rien fixer, sans rien identifier, juste ouverts sur rien de précis, comme si vous étiez dans le brouillard. Ou vous fermez les yeux. Vous pouvez croiser les bras sur la table et y poser la tête.

La seule chose qui importe, c’est que vous ne fassiez rien et que vous le fassiez bien. Rien, ça signifie aussi de laisser les pensées aller et venir, sans chercher volontairement à les saisir et à les développer. Vous allez inévitablement avoir des pensées mais ne faites rien avec elles. Laissez-les passer.

Il arrivera même peut-être à un instant que vous réalisiez que vous ne pensiez à rien mais à ce moment-là, il s’agira de la pensée qui vous dit que vous ne pensiez à rien.

C’est très bien. Laissez cette pensée partir comme les autres.

Vous écoutez, c’est tout, c’est la seule chose sur laquelle vous devez être attentifs. Souvenez-vous de mes explications. Etre attentif, c’est percevoir le monde extérieur. Etre concentré, c’est se retirer du monde extérieur et percevoir le monde intérieur.

Pour entendre la musique, vous devez être attentifs à elle, uniquement à elle puis lorsque la musique vous aura totalement investie, qu’il n’y aura plus qu’elle en vous, qu’il n’y aura qu’elle qui agira sur votre conscience et que les pensées s’apaiseront, doucement, lentement, alors vous sentirez la présence de votre conscience en vous, non pas une conscience vers le monde extérieur mais une conscience de la vie en vous.

Votre respiration, les mouvements de votre cage thoracique, la chaleur, les points de contact de votre tête sur vos bras, de vos fesses sur la chaise, de votre dos contre le dossier.

Ne faites rien d’autre que de regarder tout ça depuis l’intérieur.

Peut-être que vous aurez envie de bouger un peu, faites-le, sans bruit, puis recommencez à observer le calme.

Ne faites rien d’autre.

Puis, peut-être qu’à un moment, vous ne ferez plus rien. Rien du tout. Peut-être que vous n’entendrez plus vraiment la musique, peut-être qu’elle ne sera plus que des sons lointains, peut-être que vous n’aurez plus aucune pensée, peut-être que vous commencerez à vous enfoncer dans une sorte de sommeil.

Laissez faire. Imaginez juste une dernière chose.

La vie en vous est heureuse de cette paix intérieure.

Mais n’attendez rien de tout ça, ne vous demandez pas si ça va arriver, ne cherchez pas la paix. Si vous la cherchez avec vos pensées, vous ne la trouverez pas.

Elle est déjà là. Elle n’a pas besoin de vos pensées. Elle a besoin de votre amour pour elle. Remerciez-là, enlacez-là, serrez-là contre votre coeur mais pas avec vos pensées...Avec votre amour.

Si vous ne comprenez pas encore tout ce que je dis, si vous ne ressentez pas cette paix et cet amour, ne vous inquiétez pas. Cela aussi, ça s'apprend et pour l'apprendre, il faut commencer par vider de votre conscience tout le bruit que le monde extérieur y a mis. L'amour de la vie s'entend dans le silence intérieur.

Ecoutez."

blog

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.