Ultimatum

Il est clair que l'Humanité se trouve aujourd'hui face à un ultimatum.

L'idée d'un progrès nourri par la haute technologie et une croissance forcenée, ce progrès qui voulait "libérer" les hommes de leurs conditions a contribué finalement à l'enfermer encore davantage.

Les progrès de la médecine ont permis principalement de maintenir en l'état les forces ouvrières. Il fallait prioritairement entretenir les masses travailleuses. Un médecin, à mon sens, a pour but de préserver chez son patient sa bonne santé et non de le guérir lorsqu'il est tombé malade. C'est la prévention et l'équilibre d'une vie saine qui sont les axes premiers. Mais de quoi vivraient les laboratoires pharmaceutiques, comment préserver la croissance des chiffres d'affaires si les hommes restaient en bonne santé ?

Je ne nie pas que les médecins sauvent des vies. Je ne nie pas le dévouement de certains. Je condamne juste une collaboration à un système financier.

Qui, au niveau du peuple, a idée des bénéfices colossaux amassés par les laboratoires ?  

Cette puissance matérialiste a effacé les équilibres. L'indigence côtoie des fortunes bâties sur des empires où la manipulation des masses autorise toutes les dérives. Réussir sa vie signifie parfois que celles des autres servent de support. Peu importe les dégâts générés. Seul le résultat compte...

La médecine soigne les victimes et entretient les armées de consommateurs.

L'ère de la technologie fondée sur les ressources naturelles détruit la Nature elle-même. Les dommages ont pris une dimension planétaire.

La négation de toute spiritualité, l'effacement même de l'unité, l'empathie envers la Terre.

Combien sont-ils aujourd'hui à aimer l'atmosphère ? L'idée elle-même paraît absurde pour la majorité des Humains. Et pourtant...

Combien d'enfants aujourd'hui à honorer la Vie, combien à remercier pour le souffle vital ? L'idée, sans doute, ne les effleure même pas et je ne tenterai plus de le leur faire ressentir.

Les politiciens ne dessinent aucun horizon car ils sont enfermés dans la geôle des conditionnements qu'ils propagent.

Je ne connais aucun artiste capable de créer un élan vers l'Eveil des consciences.

Ils existent pourtant, inévitablement, mais ils n'ont aucun accès, aucune porte ouverte vers la masse.

Et la masse, elle-même, ne les cherche pas car elle s'oblige à croire, comme les aînés, que les solutions viendront des Maîtres du système.

Tout ce monde tourne en rond et creuse sous ses pieds un puits sans horizon et sans lumière.

Alors, est-ce que cette Humanité est irrémédiablement condamnée ? 

NON.

Car, des individus, aux quatre coins d'une planète ronde, oeuvrent à LEUR PROPRE CHEMIN.

Et c'est là que se trouve l'horizon.

Aucun mouvement commun ne porte de solutions mais les indivdualités tiennent en leur sein la création d'une Humanité différente.

Les échanges d'idées ne se feront pas dans l'optique d'une suprématie mais uniquement d'un partage.

Ce partage ne sera pas le pilier d'une économie destinée à établir des hiérarchies sociales mais à instaurer une spiritualité vierge de toute volonté d'influences.

Les religions s'éteindront car elles ne sont que des mouvements de pensées similaires à une économie de marché.

Les politiciens disparaîtront car ils ne sont que des prêtres fanatiques adorant leurs églises.  

La culture ne sera plus la source d'une compétition acharnée pour vendre des produits mais une propagation libre de toutes les formes d'amour envers la Vie. 

Je ne serai plus de ce Monde lorsque cela arrivera. 

Mais c'est sans importance.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau