KUNDALINI : Un an

 

C'était le 6 février 2015. Il y a donc un an. J'écrivais les premières lignes de "KUNDALINI"....

C'est long finalement d'écrire un roman. Sachant que j'y travaille tous les jours, soit pour produire, soit pour corriger, soit pour réfléchir, soit pour effacer et recommencer, recommencer, recommencer....

Deux semaines que je suis sur le même passage....Et ça ne me convient toujours pas.

Je sais que le travail finit toujours par aboutir. Même s'il est impossible de dire quand ça arrivera. Ça sera peut-être pendant une nuit. Je me réveillerai et la phrase sera là. Parfaite. Ou alors, en montagne ou en tronçonnant du bois ou en faisant la vaisselle...

Mais je sais que ça arrivera. Il faut juste que je continue à laisser les choses se construire en moi. Même si je ne me maîtrise pas grand-chose du processus.

Sans humilité, on ne crée rien, on force la création et c'est comme si on voulait forcer la vie. C'est absurde. Alors, je vais aller relire, je vais essayer de nouveau de laisser vivre en moi les personnages, de les ressentir, d'être en eux et simultanément de les observer et d'observer tout autant l'écriture...

Croire qu'il suffit d'aligner les mots pour écrire une histoire, c'est comme imaginer qu'il suffit de lire une recette pour savoir cuisiner. Il manquera immanquablement l'amour des aliments, leur parfum, leur texture, leurs couleurs, l'hommage qui leur est dû,
 

blog

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.