Un espace vide

Lorsque je médite, j'utilise un Mantra au rythme de ma respiration que je visualise.

"Am I ?"  à l'inspiration

"I am" à l'expiration.

Les tonalités anglaises me conviennent parfaitement par leur "ressemblance" avec le mouvement respiratoire. 

 

Inévitablement, je perds parfois mon Mantra sous le joug d'une pensée insoumise. 

Puis, inévitablement, sans qu'aucune durée ne soit prévisible, je reviens au Mantra et à la visualisation du mouvement respiratoire.

La nuit dernière, j'ai pris conscience subitement que cet instant où je prends conscience d'être parti dans une pensée et de ne plus réciter le Mantra ou de le faire "mécaniquement", cet instant très fugace marque une rupture. 

Une rupture entre la conscience du Mantra et la conscience de la pensée intrusive.

Mais cette "rupture" n'est pas une pensée. 

C'est là que j'ai été interloqué...

Je n'ai aucun souvenir de m'être dit : "Mince, je suis en train de penser et je ne suis plus dans le Mantra."

Il y a cette pensée intrusive et les images associées mais il n'y a pas de pensée m'alertant de ma dérive intérieure.

C'est un flash, un éclair et je le vois comme un fil reliant les deux phénomènes : la méditation et la pensée.

Ce fil est un état de silence, en fait. Un silence qui agit comme un rappel à soi. Un silence qui n'est pas pensé, qui n'est pas volontaire, qui ne répond pas à une technique. 

Le Mantra est une technique. Je l'ai apprise. 

Ce silence, par contre, ne m'appartient pas en tant que connaissance cognitive mais comme un savoir inné.

Ma conscience sait comment se rappeler à elle-même... Elle bascule, ni dans la méditation, ni dans la pensée, ni même dans une pensée intégralement consciente mais dans le SILENCE.

Là où il n'y a rien qu'un espace vide, empli de ce qui est en moi... La Conscience au-delà de la conscience.

Et survient immédiatement cette question : "Puisque je ne maîtrise rien dans cet espace vide, qu'est-ce qui enclenche la Conscience qui s'y trouve ? "

Cette Conscience est-elle indépendante de mon mental, de mes pensées, de la méditation même, de l'état de conscience corporelle, émotionnelle, spirituelle ? 

Est-elle mue par une vie qui ne m'appartient pas ? 

Comment est-il envisageable qu'un état aussi étrange puisse s'élaborer de lui-même ? Qu'est-ce qui en moi a ce pouvoir ?

La seule réponse qui me convienne, c'est que ça n'est pas en moi...C'est quelque chose qui vient en moi, depuis l'extérieur... Peut-être parce que cette "énergie" sent que le moment est propice....

 

Je vais aller méditer pour voir si une réponse me vient.... De l'extérieur, peut-être.....

 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau