Yuka...Une semaine après...

 

Yuka est à la maison depuis lundi soir.

Il ne peut pas se déplacer seul, ni uriner.

Il faut glisser un linge sous son poitrail pour qu'il se redresse et la pression de chaque côté de la vessie la libère. 

Il a réussi à se déplacer seul ce matin, sur un mètre, pour revenir s'allonger sur son coussin.

Massages quoitidiens pour "réactiver" le système neurologique.

Marine et moi restons à ses côtés 24h/24...On se relaie et la nuit, on se lève aussi pour essuyer l'urine. On a peur des infections.

Des pansements salis qu'il faut refaire, l'incontinence, le manque d'appétit, il est faible, déprimé, triste, inerte. 

Morphines et anit inflammatoires.

C'est un cauchemar...

 

On sait que ça sera très long...

 

Une semaine auourd'hui depuis l'opération...Il faut être patient et obstiné.....Quitte à le forcer à marcher sur deux, trois mètres, qu'il finisse par sentir que c'est possible....

Et ça sera possible. Même s'il faut des mois pour ça.....

C'est notre amour qui l'enveloppe et il retrouvera la joie de vivre.

On le sait, Marine et moi. 

On ne le laissera pas.

Jamais. 

Je sais, intimement, que si je m'engage avec cette détermination, ça n'est pas pour me libérer de ma culapbilité. Elle ne me quittera jamais, sans doute. 

Je le fais par amour pour Yuka, par amour pour Marine, par respect pour la vie puisque Yuka est encore en vie.

 

 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau