Yuka...Noël 2015

 

Yuka court, nage, joue, marche...Il est plein de vie et de forces...Plusieurs sorties en montagne dont une de cinq heures avec un bon dénivelée. 

À peine rentrés à la maison, Yuka demande à jouer avec la balle... Plus de problèmes d'incontinence...Quelques tentatives infructueuses le matin avant que le premier jet ne se déclenche mais il n'a plus besoin de nous pour faire pression sur sa vessie.

Il a repris du poids, même s'il doit se contenter de croquettes médicalisées (anti inflammatoires)

Je le masse de nouveau tous les jours et il se laisse faire, il me lèche les mains parfois, avec ce regard empli d'amour, ces yeux qui parlent.

 

C'est l'intervention d'une médium magnétiseuse qui s'est révélée déterminante dans les derniers mois. Une femme qui n'a jamais vu Yuka mais qui peut travailler à distance, en réseau, avec d'autres magnétiseurs...Ses soins ont accéléré la récupération de Yuka et ont rétabli le contrôle quasi complet de la vessie et des sphincters.  

Je savais bien que le magnétisme fonctionnait puisque je l'ai vécu, personnellement. De la paralysie de la jambe gauche (3 hernies discales) à la marche en montagne, au vélo, au tennis, à l'escalade, au ski. Dans l'incompréhension totale du milieu médical.

 

Yuka avait le bassin fracturé, en de multiples endroits. On nous avait dit que l'euthanasie était envisageable. De multiples opérations dont aucune ne pouvait présager de la récupération de Yuka.

J'ai déjà parlé de l'hôpital de Saint Martin de Bellevue, près d'Annecy. Marine et moi, on sait ce qu'on leur doit. Reconnaissance à tout jamais. Pour les chirurgiens et l'ensemble du personnel. Pour leur totale compétence et leur profonde humanité. 

On sait aussi tout ce qu'on a fait pour Yuka. Il le sait aussi. 

Évidemment que les animaux ont une conscience, évidemment qu'ils ont une âme, évidemment qu'ils ressentent l'amour qu'on leur porte, évidemment qu'ils sont prêts à nous aimer au-delà de l'imaginable.

Un ostéopathe pour animaux est intervenu également, une belle rencontre à Grenoble. Tout devait être tenté, on le savait, on le voulait, Yuka acceptait tous les soins, en totale confiance.

À chaque progrès, Yuka vivait notre bonheur et nous communiquait sa joie de vivre.

Yuka et Marine. Des âmes soeurs.

Je suis heureux et je remercie la Vie, je la bénis, je l'honore...Tous les matins en me levant, tous les soirs en me couchant, toutes les nuits dans mes rêves.

Je remercie Yuka aussi. De m'avoir sauvé...

Et je suis profondément fier et heureux de la force morale de ma Fille adorée. 

 

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau