La rationalité

 

 

J'en reviens à cette fameuse raison qui fait que bien souvent nous ne parvenons pas à saisir ce qui est proposé parce que cela ne correspond à rien de connu dans le domaine culturel de notre raison.  

« L’irrationalisme » pose comme principe que la connaissance ne repose pas uniquement sur la raison. Cet irrationnel n’est pas simplement ce qui reste à expliquer. Il est bien davantage un aspect irréductible des phénomènes. Ceux concernés par la métaphysique notamment. 

 

Hegel dit que « tout ce qui est réel est rationnel. » Cela voudrait dire que le refus bien réel de certains hommes de s’intéresser à l’irrationnel est rationnel…

Lancer une bombe atomique sur une population civile ne peut pas être une décision rationnelle…Empoisonner des vaches avec de la poudre de vaches mortes et vendre cette viande ne peut pas être un acte rationnel. Utiliser du sang contaminé pour faire des transfusions, vendre des produits alimentaires constitués d’organismes génétiquement modifiés, faire des essais d’explosions nucléaires, jeter dans les océans des containers de déchets radioactifs, rejeter dans l’atmosphère des poisons comme autant de bombes à retardement, voter pour Nicolas Sarkozy…, tout cela et le reste (la liste est longue) ne peut pas être rationnel.

Ou alors la raison est une abomination.

 

La raison de certains hommes est totalement déraisonnable si on se place du point de vue universel. Leur irrationalité a des fins mercantiles et égoïstes. C’est malheureusement réel. Et c’est leur « raison » d’être.

 

Tous les actes humains seraient donc générés par la raison, même si ces actes vont à l’encontre des hommes, de la planète, de la vie elle-même. On ne peut par conséquent se fier corps et âme à cette raison. Ca serait totalement déraisonnable…

 

Blaise Pascal avait démontré que la condition de l’homme était irrationnelle. Rien ne pouvant justifier le fait que nous existions. Leibniz se demandait « pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? »

Sartre à son tour écrivait que « tout existant naît sans raison. »

 

C’est complètement irrationnel tout ça ! Ah oui, bien sûr, il suffit de faire intervenir Dieu et son projet pour que la raison l’emporte. Dieu serait donc rationnel ? Hum…Finalement, la raison émet des supputations que l’irrationnel adore…Certains sont très doués dans la dialectique pour détourner la raison…

Et si tout cela n’avait aucune raison, si le phénomène de la Vie n’avait aucun objectif, aucune raison d’être, sinon juste d’être là ? C’est notre raison cartésienne et obsessionnelle qui imaginerait une justification à l’ensemble. Mais l’imagination n’est pas rationnelle. Diantre, on tourne en rond !!

 

Si je reprends le film dont j’ai parlé hier « Du jour au lendemain », c’est bien parce que l’absence de solution rationnelle laisse libre cours à l’imagination que le personnage principal part en vrille et se retrouve interné. L’imagination ne peut pas expliquer les phénomènes rationnellement. Seule la science peut le faire. Mais si celle-ci se retrouve désemparée, que reste-t-il à nos âmes égarées ?

La folie ou la métaphysique. Guère d’autres choix. Ah, si, bien sûr, le sommeil éveillé ! Continuer à vivre comme un pantin, conditionné, formaté, cultivé, moulé, encapsulé. Ce modèle a beaucoup de succès d’ailleurs. Très à la mode. Reproductible à l’envie, facilement transmissible.

 

Pour la science, dire que l’eau est chaude ou froide n’est pas une vérité. Il convient d’en mesurer précisément la température pour établir une vérité vérifiable à l’infini. Il y a bien évidemment par conséquent des vérités scientifiques. Mais qu’en est-il de la souffrance, des espoirs, des rêves, des regrets, des pensées, des émotions, des perceptions sensorielles et extra sensorielles, des intuitions, des coïncidences, des synchronicités, des visions prémonitoires, des rémissions, des guérisons médicalement inexplicables, des miracles ? N’y a-t-il pas également des « vérités » invérifiables, injustifiables, incompréhensibles mais pourtant répétées un nombre de fois incalculable par des millions d’individus dans une réalité visible, palpable, connue, à défaut d’être reconnue? Est-ce parce que tout cela n’est pas reproductible scientifiquement qu’il n’est pas possible d’y voir un phénomène autrement caractérisé par l’irrationalité ? Je peux me permettre d’en parler, j’ai déjà dit pour quelles raisons. 

On se souviendra qu’Alfred Wegener en son temps était rabroué pour sa théorie de la tectonique des plaques. Il est mort au Groenland en tentant de prouver qu’il avait raison et que la raison scientifique de l’époque n’était tout simplement pas assez évoluée pour accéder à un système aussi étourdissant à l’échelle humaine.

 

Cette raison ne devrait-elle pas garder raison en s’interdisant d’interdire ?

 

Qui peut dire aujourd’hui ce que sera le niveau de connaissances dans mille ans ? Peut-être les hommes de ce temps à venir éclateront de rire en étudiant l’ignorance dans laquelle nous évoluons sur un plan spirituel, métaphysique, philosophique…Il serait raisonnable d’y songer.

 

Ce que je n’aime pas finalement c’est l’oppression scientifique, cartésienne. Cette idée selon laquelle, tout ce qui n’est pas de l’ordre du rationalisme n’est pas réel est une hérésie aussi destructrice que d’affirmer outrancièrement que Dieu existe. On entre dans l’hermétisme, le fanatisme, le prosélytisme, le terrorisme spirituel. Pour Descartes et Platon avant lui, il s’agissait de fonder la connaissance sur autre chose que le mythe ou la religion. Si ce rationalisme devient à son tour une entrave, un cadre infranchissable, on ne s’en sort plus…

 

Et d’ailleurs, aucun scientifique ne parviendra à me convaincre que je ne suis pas réel alors que je marche irrationnellement. Alors, quoi, je suis un monstre, une erreur, un plantage de la matrice ? On pourrait monter un sacré grand club tellement nous sommes nombreux. Tiens, en voilà, une idée qu’elle est bonne…

Commentaires (2)

Thierry
  • 1. Thierry | 26/08/2010
Merci Françoise pour ce témoignage et tout autant pour ce "stop" salvateur !
Heureusement qu'il y a des médecins "irrationnels" :)Ils sont dans la bonne voie, celle de l'humain avant celle de la biotechnologie.
Amitié
Lajotte Françoise
  • 2. Lajotte Françoise | 26/08/2010
j'adhère au club!
Il y a un peu plus de 20 ans, mon col de l'utérus s'est offert un petit cancer dû à des condylomes, ceux-ci ne voulaient pas partir et me menaçaient de récidive... Un an de traitements, dont un très dur, j'ai réalisé après que je servais de cobail pour tester l'interféron, rien, pas de résultat. Un jour, d'un coup, j'en ai eu assez, je n'ai pas dit "stop" j'ai senti "stop", le mois suivant à Villejuif: plus rien, guerison totale, je n'ai pas été étonnée, je le savais au fond de moi. On m'a tout de même dit avec un vrai sourire très humain "La guerison, c'est au moins 80% de l'état d'esprit de la personne" Il n'a pas osé dire 100%! Cette phrase, dans un centre anti cancéreux énorme, de la part d'un médecin, je ne l'oublierai jamais! Ai-je rencontré là un médecin irrationnel? A moins qu'au contraire il soit tout à fait raisonnable! Comme c'est rare, j'avais envie d'en parler ici.
Amitié,
Françoise.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau