La Révolution des casseroles.

VOILA CE QU IL FALLAIT FAIRE EN 2012
ET CE QUE NOUS NE FERONS PAS EN 2013...
Ben, non, "le peuple a voté"...

ISLANDE : ON PEUT CHANGER LE MONDE !

Octobre 2008, une poignée de militants d’un genre nouveau, excédée par le comportement des banques et de ses dirigeants politiques, descend dans la rue, s’empare des réseaux sociaux et lance une pétition nationale exigeant leur démission. Par deux fois, le peuple islandais va refuser de payer les dettes des banques privées et dans la foulée, va changer le monde, concevant une sortie de crise démocratique qui tournera résolument le dos aux recettes néolibérales !
Sur le terrain civique, l'exemple est foudroyant. La mobilisation citoyenne de ce pays que l’on avait transformé en laboratoire néolibéral, va opérer un tournant politique sans précédent, faisant de la démocratie participative l’expression souveraine de sa nouvelle Constitution !
Chronique d’une révolution européenne, l’ouvrage rend compte de cette expérience unique dans les annales du monde occidental : celle de l’élaboration collective, via les réseaux sociaux, d’une «proposition pour une nouvelle Constitution pour la République d’Islande».
C’est tout le cheminement des consciences qui nous est offert, une expérience où l’initiative citoyenne fut un modèle de législation par démocratie directe, introduisant une rupture décisive dans l’histoire du développement du principe démocratique.
Du grand forum national à l’élection d’un Comité Constitutionnel et la mise en place d’une Constituante, une telle maturité politique laisse rêveur… Car tout au long du changement introduit dans la vie politique nationale, c’est assurément un changement des mentalités qui s’est opéré, conduisant à une réflexion collective sur l’identité islandaise, qui aura abouti à la production d’un tableau des valeurs fondamentales de la république islandaise (700 pages), base de la délibération qui a conduit les délégués élus du Comité Constitutionnel à rédiger cette nouvelle Constitution !
Ce mécanisme, qui était aussi un processus électoral, s’est mis en place dès l’année 2010. Pétitions en ligne, convocation d’un referendum légal, élection d’une Assemblée Constituante (illégale), scrutin au suffrage universel direct, avec au final une représentativité supérieure à celle des parlementaires en titre ! Vingt-cinq élus en sortiront, qui se mettront aussitôt au travail dans la plus grande transparence, publiant toutes leurs discussions, mettant en ligne sur le compte facebook de cette Constituante leurs délibérations, ouvertes jour après jour aux commentaires et suggestions des internautes pour nourrir ce dialogue exceptionnel !
La Révolution des Casseroles. Chronique d'une nouvelle constitution pour l'Islande, Jérôme Skalski, éditions La Contre Allée, coll. Un singulier pluriel, octobre 2012, 120 pages, 13,50 euros, ISBN-13: 978-2917817117.
Photo : ISLANDE : ON PEUT CHANGER LE MONDE !

Octobre 2008, une poignée de militants d’un genre nouveau, excédée par le comportement des banques et de ses dirigeants politiques, descend dans la rue, s’empare des réseaux sociaux et lance une pétition nationale exigeant leur démission. Par deux fois, le peuple islandais va refuser de payer les dettes des banques privées et dans la foulée, va changer le monde, concevant une sortie de crise démocratique qui tournera résolument le dos aux recettes néolibérales !
Sur le terrain civique, l'exemple est foudroyant. La mobilisation citoyenne de ce pays que l’on avait transformé en laboratoire néolibéral, va opérer un tournant politique sans précédent, faisant de la démocratie participative l’expression  souveraine de sa nouvelle Constitution !
Chronique d’une révolution européenne, l’ouvrage rend compte de cette expérience unique dans les annales du monde occidental : celle de l’élaboration collective, via les réseaux sociaux, d’une «proposition pour une nouvelle Constitution pour la République d’Islande».
C’est tout le cheminement des consciences qui nous est offert, une expérience où l’initiative citoyenne fut un modèle de législation par démocratie directe, introduisant une rupture décisive dans l’histoire du développement du principe démocratique.
Du grand forum national à l’élection d’un Comité Constitutionnel et la mise en place d’une Constituante, une telle maturité politique laisse rêveur… Car tout au long du changement introduit dans la vie politique nationale, c’est assurément un changement des mentalités qui s’est opéré, conduisant à une réflexion collective sur l’identité islandaise, qui aura abouti à la production d’un tableau des valeurs fondamentales de la république islandaise (700 pages), base de la délibération qui a conduit les délégués élus du Comité Constitutionnel à rédiger cette nouvelle Constitution !
Ce mécanisme, qui était aussi un processus électoral, s’est mis en place dès l’année 2010. Pétitions en ligne, convocation d’un referendum légal, élection d’une Assemblée Constituante (illégale), scrutin au suffrage universel direct, avec au final une représentativité supérieure à celle des parlementaires en titre ! Vingt-cinq élus en sortiront, qui se mettront aussitôt au travail dans la plus grande transparence, publiant toutes leurs discussions, mettant en ligne sur le compte facebook de cette Constituante leurs délibérations, ouvertes jour après jour aux commentaires et suggestions des internautes pour nourrir ce dialogue exceptionnel !
La Révolution des Casseroles. Chronique d'une nouvelle constitution pour l'Islande, Jérôme Skalski, éditions La Contre Allée, coll. Un singulier pluriel, octobre 2012, 120 pages, 13,50 euros, ISBN-13: 978-2917817117.

blog

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau